Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #archives - tribulations d'une caissiere

Vos histoires de caisse (19)

1 Septembre 2008, 22:00pm

Publié par Miss pas touche

levée de rideau
Qu'est-ce que le théâtre ?
Monsieur le petit Robert m'indique que c'est un "art visant à représenter devant un public, selon des conventions qui ont varié avec les époques et les civilisations, une suite d'événements où sont engagés des êtres humains agissant et parlant"
(vous remarquerez qu'il est noté agissant, pas vagissant, merci !)

Et la comédie dans tout ça ?
Monsieur le Petit Robert, décidément bien instruit, m'informe que c'est une "pièce de théâtre ayant pour but de divertir en représentant les travers, les ridicules des caractères et des moeurs d'une société".

De là à se dire que la vie en supermarché est une comédie grandeur nature, on n'en est pas si loin.
Il n'y a qu'à lire les scènes ci-dessous :


Michelle

mon anecdote préférée: un Môssieur distingué boulottait des cerises en tête de gondole et crachait les noyaux dans les bacs pleins de cerises toutes brillantes. Me voyant passer à côté il me toise et me dit
- Avouez que ça vous emmerde, hein?
- ...
- Vous répondez pas? Pourquoi vous souriez??
J'ai jubilé en disant pour une fois le fond de ma pensée
- Je souris Monsieur, parce que je pensais à tous les noyaux qui ont pu être crachés sur celle que vous êtes en train d'avaler...


Marion

Dernier jour de mon premier été à la caisse, je suis euphorique, heureuse que ça se termine. Ce n'était pas l'enfer mais quand même ça fait du bien quand ça s'arrête. J'ai décidé qu'en cette belle journée, je n'allais pas me laisser marcher sur les pieds. Une cliente genre bobo arrive avec sa fille.
Moi : Bonjour !
Pas de réponse, elles passent.
Je ne bouge pas mais je répète :
- Bonjour ! Un peu plus fort, toujours avec le sourire !
Elles se retournent les deux l'air surpris et la chère maman me lance :
- Vous n'en avez pas assez de sourire comme une idiote toute la journée.
J'ai été tellement clouée que je n'ai pas su quoi répondre. J'ai fait mon travail, sans sourire, et la mère et la fille sont reparties, l'air ravi.

---

Un homme pose ses bouteilles de vin, bien à la verticale, près du rebord, elles vacillent.
Moi, gentiment : Pourriez-vous coucher vos bouteilles Monsieur, elles risquent de tomber ?
Lui : Non !
Moi : Monsieur, s'il-vous-plaît, on a régulièrement de la casse...
Lui, furieux : Cela fait plus de 10 ans que je viens faire mes courses ici et je n'ai jamais couché mes bouteilles. Je ne vais pas commencer aujourd'hui !
J'ai la réputation d'être toujours aimable avec le client mais là, je ne sais pas quel regard je lui ai lancé, mais toujours est-il qu'il n'est jamais revenu à ma caisse et a toujours évité de recroiser mon chemin ! Piètre victoire.

---

Un dimanche matin, en juillet, dans un supermarché de zone touristique. Je n'avais jamais vu une journée aussi chargée. Les gens arrivaient à ma caisse en me disant que cela faisait plus d'une heure qu'ils étaient dans la queue et sincèrement, je compatissais. C'est forcément le jour qu'a choisi un pack de bière-limonade pour venir se fracasser sur le sol, juste à ma caisse. Argh !
Appeler le service nettoyage ? Non, car le service-nettoyage ici, c'est nous, les caissières. Les femmes de ménage ne sont là qu'avant l'ouverture. J'ai donc dit ce que l'on doit dire dans ces cas là
- Je suis désolée mais il va falloir que vous passiez à une autre caisse.
La plupart des gens sont partis en ronchonnant mais deux caddies sont restés, poussés par des personnes agées qui hurlaient :
- Ah mais non, ça fait une heure qu'on est là, ce n'est pas notre problème, ça va passer se passer comme ça.
Et de patauger de plus belle dans le liquide collant et sucré en faisant de belles traces tout du long.
Là, j'ai commencé à me renfrogner, et eux de crier de plus belle :
- Mais enfin mademoiselle, dites leur de venir nettoyer.
Moi : Il n'y a pas de femme de ménage, c'est nous qui devons faire le nettoyage. C'est pour ça que je vous avait demandé d'aller ailleurs.
Et eux de prendre hypocritement mon parti :
- Oh mais c'est une honte, vous ne devriez pas faire ça, tout en pataugeant de plus belle dans le sucre et les morceaux de verre.
Les deux caddies ont finalement réglés, sont partis, et j'ai passé une demi-heure hilarante à quatre pattes au milieu de leurs trainées. Il y a des jours où je deviens gérontophobe...


Lucas

On me demande souvent, non pas « Vous êtes ouvert ? »
mais plutôt :
- Est-ce que je peux payer ça là ?
De temps en temps j'ai envie de répondre :
- Non malheureusement vous ne pouvez payer ici que le verre, pour le tee shirt ca sera a la caisse la bas...
Mais je rétorque généralement à cette question :
- Pourquoi vous ne pouriez pas payer ici ?
Et généralement les gens ne savent pas que répondre.
 
---

Sinon une anecdote croustillante (le genre de situation qui fait tourner bourrique un peu tous les clients).
Un jour de très forte affluence, nous étions deux à un bloc de caisse. Ma collègue avais son lecteur de carte bancaire en panne. Et bien sûr comme par miracle dans ce cas-là, c'est moi qui recevait presque tout le temps les gens qui payaient en espèces, et elle que ceux qui payaient en carte.
(c'est comme lorsqu'on est client qu'on se dit : Mais pourquoi ça tombe TOUJOURS sur moi, la caisse la plus lente !)
Heureusement, notre boutique nouvellement équipée de caisses à écran tactile possèdent une fonction très très intéressante : suspendre l'additon. Donc à chaque fois qu'un client se présentait pour payer en carte, ma collègue suspendait l'adition, et moi je la reprenais sur ma caisse pour faire régler. Quand j'etais moi-même occupé avec un autre client, on swippait. D'ailleurs, les gens ne comprenaient pas tout notre petit manège, ni pourquoi on les faisait échanger de caissier au moment de l'encaissement final. En tout cas ce jour la on c'est bien amusé, pour une fois, on maitrisait une manipulation que les clients ne pouvaient pas suivre.
Un brin jouissif comme situation, non ?
 
---

Un jour une cliente me rapporte une paire de gants. Il n'y a pas de code barre. Je vais donc en rayon essayer de trouver le prix du dit-objet. Manque de pot, plus aucun n'a de code barre. Je reviens faire patienter la cliente et repars en réserve voir le stock, bien entendu il n'y a plus rien. Je demande le classeur où on a toutes les reference. Je cherche désespérement sans rien trouver. J'interroge la chef de section accessoires si elle connait le prix. Bien entendu non...

Je commence a sentir monter la pression... Enfin quelqu'un me propose une solution alternative. Appeler une autre boutique. J'appelle et je tombe sur quelqu'un que je connais qui commence a se moquer de moi. Le temps apres d'aller chercher l'article et de me donner le prix et ainsi que la reference, je retourne en caisse. Heureusement les clientes (des anglaises) etaient très patientes et compatissantes. Il m'aura fallu quasiment vingt minutes pour trouver ce sacré prix. Pour finir les anglaises m'ont dit
- You will never forget the price of these gloves. (Vous n'oublierez jamais le prix de ces gants)
En effet 20 min pour trouver que ceux-ci coûtent 12€90, ca relevait du parcours du combattant.
(Lucas, j'espère pour toi que le prix de cette paire de gants n'a pas augmenté depuis hi hi)


Delphine
 
Je vais souvent encaisser dans notre centre Auto. Un jour un client vient me demande de l'huile pour sa voiture:
- Oui, monsieur combien de kilomètres a votre véhicule?
- 122000 km.
- Très bien, vous devriez mettre de la 10W40.
- Ah bon mais j'ai toujours mis de la 15W40.
- Qui vous a conseillé cette huile?
- Personne, je la prends car elle n'est pas très chère.
- Pour la santé de votre voiture, je vous conseille d'en changer.
- Ah bon. Mais trève de plaisanterie, vous n'avez pas un vendeur masculin qui pourrait me conseiller ?
J'aissaie de garder bonne figure et appelle un de mes collègues qui lui dit exactement la même chose que moi.
Le client de dirige vers ma caisse avec son huile 10W40 et fait mine de téléphoner avec son portable afin d'éviter toute conversation avec moi.
Pour couronner le tout il me donne un billet de 500€ pour un montant de 22.84€.

Parfois, c'est dur d'être caissièrE!!!


Caroline

Je travaille au rayon des fruits et légumes d'un Hyper.... C'est un très bon endroit pour faire des rencontres....
Un jour je vois un charmant jeune homme faire le tour de mon rayon en me jetant quelques coups d'oeil... Il finit par me prendre une banane .... et continue son petit manège "d'oeillade"!
Au bout de 15 minutes il finit par venir me voir et me demande ce que je fais en débauchant... Nous nous sommes echangés nos numéros de téléphone et aujourd'hui nous sommes ensemble...
Le comble de cette histoire : il n'aime pas les bananes!


----
Ticket de caisse bis :

Le concours que j'avais mis en place cet été s'est achevé.
Il va nous falloir un peu de temps pour départager les gagnants.
Les résultats seront publiés sur le blog courant du mois.
Merci d'avoir joué le jeu et d'avoir participé avec autant d'enthousiasme !
J'ai hâte de vous faire découvrir tout ça !
Je sens que la délibération va être difficile. Pour m'aider, j'ai fait appel à une personne totalement extérieure au blog, comme ça, elle aura un avis plus impartial que moi ;o)


Au passage, bon courage à celles et ceux qui effectuent leur rentrée ces jours-ci !

Voir les commentaires

Votre attention s'il-vous-plaît [voix ultra féminine]

22 Août 2008, 10:07am

Publié par Miss pas touche

Ceci est un appel micro...


Avez-vous déjà pris le temps et la peine d'écouter ces voix que l'on entend plus ou moins régulièrement résonner sous les hauts-plafonds des supermarchés ?
A forte dominance féminine, elles égrènent au fil des heures et des annonces, messages d'ouverture, de promos mais aussi divers propos plus personnels.

Pratiquement tous les messages commencent par :
« tap tap », c'est une main qui tape sur le micro pour vérifier qu'il est bien allumé, en variante on a aussi un bruit de souffle ou parfois (souvent?) de gros grésillements, suvi par :« Votre attention s'il vous plaît »
Arrive ensuite le message proprement dit :

Petit melting-pot de ce que j'ai pu entendre dans les magasins où j'ai bossé ces dernières années.



Accueil

- Chers clients, votre magasin est heureux de vous accueillir aujourd'hui. Notre personnel se tient à votre disposition pour tout renseignement.
- Chers clients, votre magasin ferme ses portes, merci de vous diriger vers la sortie.


Personnel

- Madame Dupont est attendue à l'accueil par son mari.
- Un petit garçon s'est perdu dans le magasin, il est vêtu d'un pull-over orné d'un Winny l'Ourson et d'un pantalon rouge. Si vous le trouvez, merci de le ramener à l'accueil.
- La personne qui se serait trompée de chariot au rayon poissonnerie est priée de le rapporter dans le rayon.
- Le petit Florian attend son papa à l'accueil.
- La voiture immatriculée 9999 LL 75 a laissé ses phares allumés
- La voiture immatriculée 1990 GJ 90 est priée de déplacer immédiatement son véhicule
      mais parfois on a quand même : « Le proriétaire de la voiture... »


Promos

Ici vous retrouvez toutes les promos possibles et (in)imaginables qui vont des boîtes de conserves aux DVD en passant par le fromage et les réfrigérateurs.
Ça marche à coup de « - 40 % », de ventes flash : « un acheté un gratuit pendant les 15 prochaines minutes », de « nouveauté exceptionnelle dans votre allée centrale ».
Mais là, ce sont les animateurs de grande surface qui excellent dans ce domaine...


Les incompréhensibles

- shhhhkkr votre att... shhhrkr est prshhhkkrrr merci


Spécial employé (où plane une aura de mystère face à ces messages plus ou moins codés)

- Le poste 501 est prié de contacter le poste 804
- Le service nettoyage est attendu caisse 12
- M. Vanderloc est prié de contacter le poste 106
- M. Berdil est attendu caisse 5 pour une livraison
- Caisse 4, message pour rayon liquide, je demande le prix du pack de bière Kronenbourg en promo, le pack de 36
- Rayon liquide, message pour caisse 4, le pack de Kro est à 7€49
- Marie est demandée en caisse centrale


Troublant. Certains objets parlent (si si ! Regardez la voiture ou encore « votre » magasin), certaines caisses  et rayons discutent entre eux...

Et à côté de ces messages proprement dits, il y a tous ces petits à côté.
Parfois, la personne qui doit annoncer un message est prise d'un fou rire et ça peut donner des annonces du genre :

- Votre attention s'il-vous-pfff hi hi plaît, nous vous rappelons que pfff hi hi la promotion sur les pffff saucisses de Starbourg hi hi hic continuent jusqu'à ce soir hi hi *clic*

Mystère, mystère, le message n'est jamais drôle (même si parfois le nom d'une personne à annoncer au micro est prétexte à divers jeux de mots...) mais le fou-rire de celle qui a fait l'annonce fait marrer les employés et sourire pas mal de clients.

Parfois, l'appel micro paralyse celle qui est tenue de passer un message. Elle peut avoir bien du mal à aller au bout de la phrase. Elle soupire, bégaie, s'interrompt, recommence, parle tout doucement puis très fort ajoute un « euh » entre chaque mot. Et le message qui devait être un simple :
- Votre attention s'il-vous-plaît, le service nettoyage est attendu caisse 3
 peut se transformer en course de mots dont on ne comprend pas un mot sur trois :
- votrattentions'voupléservictoyageattencaissetrois
ou euuuuh :
- Euuh votre euh attention euh... leee service euh nettoyageeee est euh attendu euh caisseeee trois »
ou encore un message chuchoté qui devient inintelligible
- Votre attent............... caisse 3
ou mieux encore, le message est crié et sature complètement les hauts-parleurs
- Votre attentkkrrrrion s'il-vous plaikkkkkkkrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrattendkrrrr rrrrrrrrcaikrrrrrtrois


Et que se passe-t-il quand le micro tombe en panne ?
Non, on ne prend pas un mégaphone (quoi que ça pourrait donner des scènes burlesques), on attend le réparateur :-)


Les annonces micro, c'est tout un poème...

---
Ticket de caisse bis :

- J'ai enfin mis à jour le planning de dédicaces pour septembre...

- Et on n'oublie pas le concours, il vous reste encore quelques jours pour jouer !

- un article paru ce matin sur le site de L'Express, j'adore le titre, j'avoue que ça fait plaisir à l'ego : le triomphe de la caissière

Voir les commentaires

[post inutile] Ceci n'est pas une requête Google

16 Août 2008, 09:55am

Publié par Miss pas touche


(oui j'ai piqué l'idée à Bénédicte...)


En cette période estivale, je profite du calme ambiant pour partager avec vous quelques-unes des recherches que les gens ont pu faire pour tomber sur ce blog.
Rien de bien novateur, beaucoup de blogueurs s'amusent à mettre en ligne ce genre de post, complètement futile et inutile mais qui me fait toujours marrer... (mention spéciale à Pam pour son humour dans ce genre d'article...)
Et depuis l'ouverture de mon blog, je me suis amusée à récupérer quelques perles.
Promis, je ne vais pas tout vous mettre, sinon, j'en ai pour 50 pages, je vous fait partager celles qui m'ont le plus surprise, le plus fait marrer ou les plus insolites.
Il y a aussi (c'est dingue ! ça veut dire qu'internet peut vraiment être utile ?) quelques questions qui méritent d'être posées et dont je vais essayer d'apporter quelques réponses.

Généralement, on tombe souvent sur ce blog en tapant caissière (bizarre non ?) ou Anna Sam ou blog ou tribulations d'une caissière ou caissierenofutur (avec de nombreuses variantes orthographiques comme "caissiere nos futurs", "caissiere no tutur" ou "caissiere nos voitures").
Là vous êtes plutôt bien tombé...

Pour la suite, les mots-clefs sont retranscrits sans retouche bien évidemment...

Les deux qui m'ont le plus étonné :
- demandera  toujours une  banane
mon préféré celui-là ! on tombe dans le surréalisme et le "ceci n'est pas une pipe" de Magritte n'a plus qu'à bien se tenir...
- toxicite crotte mouche
promis, mon blog est asceptisé

- voir nos futur enfant
- futur du passé arriver
- je pense au futur
- ceux qui voient le futur
Tiens, le net a des dons de voyances ?
- même les endroits chéris sont pervertis
à qui le dites-vous ma bonne dame...
- j'ai revé de sucrerie
oui mais la vraie question, c'est lesquelles : fraise Tagada, Nutella, sucette...
- je  riglo
quel bout-en-train celui-là :)
- fabriquer des caissiers en carton
Ce serait bien plus économique c'est vrai, mais attention, ceux-ci craignent l'humdité...
- blog d'une femme
le blog d'une seule femme ? C'est pas un peu réducteur ? ^_^
- a qui correspond ce gencod
j'aurais plutôt dit "à quoi", mais ne tortillons pas pour si peu... Un bon historique et plein d'infos ici
- nom de metiers marrants
ha ha ha ! "caissière", ça me fait tordre de rire :-)
- baston femelle
- belle caissiere de cora
- blague roucas
- blague torchon et serviette
- caissiere encaisse les humiliations
- dissimuler sa fortune
- femme bourree et saoule
- harceler une caissière
- j'arrive pas à quitter mon petit ami
- la plus belle tenue de clown
Voilà ! C'est vérifié... les caissières ont aussi des tenues de clown... ;-)
- les bastons les plus violentes
- les caissières super pouvoir
ça m'aurait bien plu !!!
- les tribulations d'un truc long

Je préfère ne pas me poser de question sur le sujet...
- les tribulations d'une petite fleur de paris
- madame muscle
- supermarché sans caissieres
- travail de caissière esclaves
- cigarette olphactif
- fessée
- porter des soutiens gorges
- pas de bol
- Les Coeurs Les Plus Proches Ne Sont Pas Ceux Qui Se Touchent
Au passage, joli ce proverbe chinois.


Le vol, source d'interrogations :
- voler fnac toilettes
- voler une caissière
- le métier de pickpocket
- le vigile m'a chopé pour vol
- contourner antivol magasin
- passage gratuit à la caisse sans biper les articles
- peut on ne payer a la pompe a essence


Et il y a les questions diverses et très variées :

- que faire avec un dea de lettres
J'imagine la tête de celui ou celle qui a fait cette requête et qui est tombé sur ce blog... Un mythe s'effondre...
- but de la litterature francaise
vaste question et si le but de la littérature française est de faire un blog sur la vie de caissière, on est quand même dans un monde très réducteur...
- comment mettre une serviette hygiénique
Quelqu'un a le monde d'emploi ?
- comment se protéger des achats en présentent la carte de fidélité
La méthode infaillible c'est de ne plus donner de carte de fidélité.
- comment tendre pull
Avec des épingles ?
- je sors d'un parking suis-je prioritaire
Ha il y a de bonnes chances que non...
- JE SUIS TOMBER AMOUREUX D'UNE CAISSIERE
C'est une requête assez fréquente, c'est beau l'amour ^_^
- n,bs de jours dans une année
Là je peux aider : 365 jours (366 les années bissextiles), 52 semaines, 12 mois
- où acheter de l'alcool un jour férié
Une question d'importance c'est vrai ^_^
- quel parfum je peux mettre à la mode 2008
- quelle attitude adopter avec une collègue qui refuse de vous dire bonjour
Elle est pas très sympa cette collègue...


Des questions plus ou moins relatives au métier :

- carburants trois chiffres apres virgule pourquoi
ça, je peux répondre, un centime d'euro vaut plus qu'un centime de franc et pour que l'augmentation (ou la réduction) paraisse moins importante, on est passé au dixième de centime d'Euro.
L'effet pervers c'est qu'un certain nombre de clients finissent par voir : "ho ! il y a 10 centimes de différence avec le concurrent" alors qu'en réalité c'est seulement un centime...
- combien de poids pese une hotesse de caisse
Le poids de chaque personne étant différent, impossible à répondre ^_^
Si c'est le poids soulevé par caissière, d'après les calculs que j'avais fait l'an dernier, ça varie entre 700 et 1000 kilos par heure.
- quelle age il faut etudier pour etre caissier
- qui paye mieux auchan ou leclerc
Je ne sais pas... Et je crois que ça dépend du magasin aussi...
- un billet de 20 euro un peut brûler peut il etre encaisse
Légalement, un magasin ne peut pas refuser un billet même déchiré, brûlé, décoloré... à partir du moment où celui-ci a encore plus de 50 % de sa taille d'orgine.
En cas de doute, il faut se rendre dans un établissement bancaire qui fera l'échange contre un autre billet.
- pourquoi on attend en caisse
parce qu'il y a du monde, parce qu'il y a un certain nombre de manipulations à faire avec chaque client, parce qu'il faut payer, parce qu'il y a un article non codifié, parce qu'il y a une erreur de prix, parce qu'on est humain...  Les causes sont innombrables.
- que repondre à cette question pourquoi voulez-vous faire caissière
Les fameux entretiens et les questions pièges...
- je voudrai faire une formation d'hotesse de caisse combien ca coute
Eh bien oui ! Il existe des formations pour devenir hôtesse de caisse ! Moi ça m'épate de savoir ça alors que c'est un métier qu'on apprend généralement sur le tas.
- je n'aime plus mon métier de caissiere
- job d'été mon chef de rayon est horrible
- piston pour devenie hotese
- JE SUIS CAISSIERE PUIS JE UTILISER MA CARTE DE FIDELIT2 SI LE CLIENT NA PAS LA SIENNE
Celle-ci mérite une réponses claire : NON jamais ! C'est un motif de licenciement pour faute grave. C'est arrivé il y a quelques semaines à deux caissières.


Et il y a les fameuses requêtes classées X. Il y a de tout par ici aussi... Certaines requêtes me font frémir, d'autres me font carrément rire ^_^
Il y en a pour tous les goûts...





Je vous avais prévenu... C'était un post à peu près inutile.
Mais un peu de futilité n'a jamais tué personne ;o)

Voir les commentaires

vos histoires de caisse (18)

10 Août 2008, 11:40am

Publié par Miss pas touche

Nouvel épisode de vos aventures en grande surface...
L'homme est un bien étrange animal avec des coutumes toutes plus surprenantes les unes que les autres... Heureusement qu'il y a aussi de bons moments et de belles rencontres.


Mais avant de laisser la place à vos histoires de caisse, une petite info :
Vous avez peut-être remarqué une nouvelle petite rubrique sur la droite : "lecture express", je vais vous proposer mes derniers coups de coeur lecture (livres et bandes dessinées sans distinction).

Et pour bien démarrer cette rubrique, je vous invite très fortement à découvrir l'excellent album "Mon gras et moi" de Gally (BD issue de son excellent blog)
Voici en prime, une illustration de Gally sur le passage en caisse :



-----

Histoire racontée par Antoine, un responsable du rayon poissonnerie


Premier jour pour une jeune caissière (dont nous conserverons son anonymat...), premières heures en solo derrière sa machine à scanner.
Un client paie en carte bancaire. Celle-ci ne passe pas et un message s'affiche sur l'écran de l'employée : « carte refusée ».
À cet instant, la responsable de caisse passe à quelques mètres de l'hôtesse. Cette dernière crie (assez fort pour être sûr d'être entendue) :
- Chef ! La carte bleue du mec elle passe pas. Il n'a plus de thune ! Je fais comment ?

Oui, oui... Il y a aussi des caissières qui manquent vraiment de tact...
J'imagine la tête du client mais aussi celle de la responsable...


Marlène

Un été de l'année 2005, je travaillais, comme tous les étés, à la caisse du même supermarché; autant dire que  j'étais habituée au métier et aux clients. C'est l'après-midi, il pleut, il y a donc beaucoup de vacanciers dans le magasin.
Deux dames d'une quarantaine d'années s'installent à ma caisse, elles déballent leur caddie de manière  joyeuse, tout en discutant entre elles. Elles sont très contentes des petits pyjamas pour bébé qu'elles ont choisis et posent le tout sur le tapis roulant. Je commence à scanner les premiers articles, quand arrive le tour des fameux pyjamas, une des dames se précipite sur moi en criant:
- Attention Madame!! Arrêtez de faire rouler votre tapis! Il va engloutir mes vêtements! Mais attention!!! Oh là là!! Nooon!!!
Je reste bouche ouverte, ne sachant si c'était une blague ou pas... Les personnes qui sont aux alentours sont aussi interloquées que moi.
Au bout de quelques secondes et voyant que non, ce n'est pas une blague, j'explique à la dame que le tapis n'a pas de trou et qu'il y a un capteur qui stoppe automatiquement les articles devant moi....

L'expérience la plus dépitante que j'ai eue dans ce job.


Stéphanie

Je suis partie au supermarché du coin pour n'acheter qu'un paquet de frites... Si j'avais su, j'aurais laissé ma gourmandise de côté .....

Je rentre donc dans le magasin, prend les frites et me dirige vers les caisses. A cette époque il y avait toujours énormément de monde en caisse, car très peu étaient ouvertes. Derrière la caisse, on y trouvait parfois le boulanger, le poissonnier et même la bouchère !

Je me dirige donc vers l'une des deux caisses ouvertes et prends ma place dans la queue. J'avais dépassé les têtes de gondoles et était dans le rayon conserve. À la caisse, un couple de personnes agées dépose ses articles sur le tapis. Puis vient le drame....Les antivols sonnent, la sécurité arrive, ce couple avait effectivement volé de la marchandise.

C'est maintenant que ça se corse ! Le vigile demande à la caissière de quitter son poste pour les accompagner dans le local de la sécurité. Mais la caissière voit un de ses amis qui patientait derrière moi et le hèle afin qu'elle encaisse ses achats. Mal lui en a pris ! J'ai râlé en expliquant que tout le monde avait énormément de patience et qu'il ne fallait pas abuser. C'etait effectivement peut-être un ami mais certainement pas un VIP. Donc il attendrait son tour comme tout le monde. Les autres clients approuvent. La caissière s'excuse de cette idée « déplacée », part avec le virgil, pendant que nous attendons qu'une nouvelle personne arrive pour encaisser.

Au bout de plusieurs minutes, un des clients de la file va vers l'accueil pour demander quand viendra le nouvel employé. Et là le couperet tombe :
- Mais Monsieur personne ne la remplace, il faut que vous alliez à l'autre caisse...

Ah, si la patience est un des principes fondamentaux de la caissière, celle-ci se transpose aussi lorsqu'on est client...


Laëtitia

Ma belle-mère m'a raconté une histoire qui s'est passée il y a quelques années dans un supermarché et dont elle a été témoin.

Une femme et son petit garçon attendent à la caisse derrière un vieux monsieur. Le petit garçon donne des coups de pied au vieux monsieur tout en ricanant. Le vieil homme, un peu agacé se retourne, lance un regard appuyé à la mère qui ne réagt pas. Au bout d'un moment le vieux monsieur, perdant patience dit à la femme
- Vous pouvez dire à votre fils d'arrêter de me donner des coups de pied?
Et la femme de répondre :
- Mais laissez-le, il fait ce qu'il veut!
Alors, le vieux monsieur, tout paisible, prend un pot de confiture dans le chariot de la mère, l'ouvre et le renverse entièrement dans son caddie! La femme, choquée :
- Mais qu'estce qe vous faites?
- Ben je fais ce que je veux!

Quelle audace mais quelle intelligence!


Hélène

Ah ! Ce cher client qui cherche désespérément une caisse "vide" et qui arrive devant vous et vous lance la petite phrase qui tue :
- Vous êtes normale ?
Et moi qui ai une grande envie de lui répondre :
- Jusqu'à ce jour, je pense que je suis tout à fait normale. Merci bien.


Alain

J'arrive à la caisse et au moment de payer, j'introduis ma carte bancaire trop rapidement. La toute jeune caissière, même pas 20 ans, (j'en ai 62) m'indique mon erreur et aussi rapidement je retire ma carte, ce qui a comme résultat de bloquer la caisse. Elle appelle sa chef pour la débloquer et pendant cette attente me dit en souriant :
- Attention, la prochaine fois c'est la fessée.
Je paie et en m'excusant au moment de partir, je lui dit avec un air de confidence :
- Méfiez-vous quand même parce qu'un jour, pour la fessée quelqu'un acceptera.


Nanou
c'est un beau samedi du mois d'aout, le soleil est au rendez vous, mais la rentrée, toute proche, fait que le magasin est littéralement plein à craquer. Ma caisse ne fait pas exception. Deux charmants jeunes hommes (encore en vacances apparemment) arrivent à ma caisse avec un caddie plein. Je leur dit bonjour, ils me répondent, me racontent un peu leurs vacances, bref, on échange quelques paroles le temps de scanner les articles.
Je leur annonce un gros montant (environ 600€). Ils souhaitent payer séparément, je divise donc la somme en deux. L'un me tend sa carte bancaire, l'autre... un chèque. Il n'a pas de pièce d'identité sur lui et pour un montant de cet ordre, je ne peux décemment pas accepter. L'attente commence donc, car en cet après-midi surchargé, les "rollers" (appelé aussi arrière-caisse) sont toutes accaparées. Mon téléphone de caisse sonne dans le vide, j'essaye de distribuer des sourires pour faire patienter les gens, mais une vieille dame juste derrière ne semble pas apprécier la situation. Bien qu'elle me voit au téléphone, elle m'envoie insultes sur insultes, me traitant d'incapable, de menteuse et j'en passe...

Heureusement ma collègue en rollers finit par arriver, elle se fait bien injurier aussi au passage, met le caddie en attente, que je confie à un agent de sécurité, et le jeune homme part chercher chez lui, à quelques kilomètres de là, sa pièce d'identité (il n'avait rien sur lui, ils rentraient de la plage). Son ami reste là à patienter.
Je commence donc à scanner les articles de la cliente suivante, toujours rouge de colère et m'insultant toujours copieusement, me menacant de me faire renvoyer etc.
Je reste stoïque et lui oppose un énorme sourire bien mielleux. De fait, c'est elle qui commence à avoir l'air ridicule, et les clients de derrière prennent mon parti :
- Mais vous aussi vous bloquez la caisse !
Elle s'énerve encore plus, sort sa carte bleue, me la jette littéralement au visage. Je lui réponds alors :
- Madame, merci d'introduire vous même votre carte...

Et là... "paiement refusé" s'affiche sur ma caisse. Je réprime une envie de rire et lui dit d'un air triomphant:
- Madame, votre carte de crédit est refusée, avez vous un autre moyen de paiement?
Bien entendu, non... C'est la goutte qui fait déborder le vase, la dame m'abandonne la totalité de ses achats sur le devant de la caisse. Une fois de plus, je suis obligée d'appeler l'arrière-caisse pour débloquer ma caisse et ramener le caddie en rayon. Entre-temps, le jeune homme est revenu et je peux finir l'encaissement sans histoire.

Mais cela ne s'arrête pas là. J'ai quasiment fini mon service (vers 21h) lorsque les deux jeunes gens reviennent me saluer et s'excuser pour avoir mis la panique involontairement. Je leur dis que je ne leur en tiens pas rigueur, car ils sont gentils et puis ce genre de situation peut arriver. Ils me tendent alors un gros coeur en bonbon acheté à la boutique d'artisanat du coin...
C'est la seule fois en 4 ans que des clients sont revenus s'excuser et m'ont offert quelque chose! J'ai partagé les bonbons avec la rollers et mes collègues de derrières qui m'avaient soutenues.

-----

A ma grande surprise, j'ai gagné un concours (sur les blogs emplois). J'ai obtenu une très belle seconde place dans la catégorie : "prix spécial du jury".
Merci à Régionsjob.com !
Allez donc faire un tour sur la page des résultats, les blogs cités valent le détour !!!

-----

Et on n'oublie pas le concours pour gagner des exemplaires des "tribulations", vous avez encore le temps de jouer  et toutes vos chances pour gagner !

Voir les commentaires

Pour une question de couvre-chef

3 Août 2008, 21:30pm

Publié par Miss pas touche

On vole à tout âge, à toute heure du jour et de la nuit. On vole de tout : du plus petit paquet au plus gros volume, du centime au million, du paquet de punaises à l'écran plasma.
Il existe vraiment de tout dans la nature humaine et il y en a tout autant dans les hypermarchés.
Certains ne manquent pas d'air, encore moins de toupet. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour parvenir à leur fin et pouvoir subtiliser un article à l'insu des regards extérieurs. Que ce soit de mettre plusieurs t-shirs (avec une étiquette de prix qui dépasse encore du col...) les uns sur les autres, de remplir ses poches intérieures de paquets de bonbons (et à chaque pas on entend le froissement des sachets) ou de cacher de la viande rouge dans son slip (forcément, au bout de quelques minutes, ça commence à couler le long des jambes et laisse des trainées sanguinolentes derrière le client - effet garanti!). Tout est bon pour éviter de passer à la caisse.

Un client a même imaginé un stratagème encore plus surprenant.
C'est un monsieur très sympathique, poli et aimable. Il porte un couvre-chef en permanence mais n'en oublie jamais pour autant de saluer d'un geste ou d'une parole les gens qu'ils croisent. Un jour pourtant, ce charmant client va laisser une nouvelle image aux employés du magasin.
Un après-midi particulièrement ensoleillé et où les degrés flirtaient avec des sommets, il tombe en syncope dans un rayon. Des sueurs froides coulent le long de son visage. Les agents de sécurité se précipitent pour lui porter secours et appellent les pompiers dans la foulée. Le temps que ces derniers arrivent, un des agents lui porte les premiers soins pour soulager ce monsieur qui avait l'air bien mal en point.
Première opération à effectuer : lui permettre de respirer au mieux. L'employé commence donc par desserrer son col puis lui ôte son chapeau.

Un cri de stupeur retentit puis un fou-rire difficilement réprimé.
Les pompiers viennent d'arriver au pas de course (sac à dos et civière sous le bras) et comprennent instantanément la cause de la perte de connaissance du monsieur.
Ce qu'on avait pris de prime abord pour des sueurs froides était en réalité de la glace fondue qui coulait du chapeau. Le client y avait dissimulé un paquet de surgelés.
Et vu la chaleur ambiante... Le rhume de cerveau n'était pas loin !

Moralité :
Mieux vaut éviter de dissimuler l'ultra-frais dans son chapeau, car si la cachette est bonne, le crâne apprécie très moyennement des différences de températures aussi importantes.

---
Merci à une de mes anciennes chefs de caisse de m'avoir racontée cette histoire... ;o)

Voir les commentaires

Je lisais, tu lis, il lira...

31 Juillet 2008, 15:00pm

Publié par Miss pas touche


Bonjour à tous,

Suite au post : "Lisez-vous ?" Vous avez été nombreux à proposer des titres de livres que vous avez particulièrement appréciés et je vous remercie pour toutes ces trouvailles.
Pour la peine, j'ai recensé les auteurs et livres mentionnés par vos bons soins, histoire d'avoir une petite idée des auteurs qui vous plaisent le plus. Une réflexion s'impose à la lecture des commentaires, vous avez des goûts variés qui vont des essais aux récits fantastiques en passant par les romans policiers et les histoires "adultes". Il y a aussi des documents, du récit historique, du thriller, de la science-fiction... Bref, vous lisez un peu de tout !


Mais avant de vous laisser (re)découvrir la liste (plus de 80 auteurs nommés !), un mot quand même sur le sondage : Lisez-vous ?

Voici donc les résultats après 15 jours soumis à vos votes (pour une meilleure lisibilité j'ai enlevé la réponse "je veux seulement voir les résultats" qui faussait complètement la lecture du graphique) :



Rappelez-vous, j'avais lancé ce sondage parce qu'à diverses reprises, j'ai surpris des gens presque choqués d'apprendre que les caissières lisaient...
Et j'étais donc curieuse d'avoir un meilleur aperçu de la réalité de la chose. Pour que le vote soit plus juste, il fallait bien que je puisse comparer entre les lecteurs du blog : ceux qui sont en caisse et ceux qui ne le sont pas (mais en fait... pour être totalement impartial, il faudrait peut-être faire un sondage par corps de métier, par âge,  sexe, niveau d'études, milieu social... Mais là, on n'aurait pas fini).

Je ne vais pas me lancer dans un commentaire poussé des résultats (le graphique est criant de vérité), mais on note que dans la case "je travaille en caisse et je lis" : vous êtes quand même plus de 80% à lire au moins un livre par mois !
et dans la case "je ne travaille pas en caisse et je lis" : vous êtes près de 90 %

Je suis plus que ravie par ce résultat, cette fois-ci, difficile d'affirmer que la caissière ne lit pas.
Au passage, le sondage nous apprend aussi que les 3/4 des personnes qui passent sur ce blog ne travaillent pas en caisse. ça me fait bien plaisir de savoir que toutes nos histoires de bip, et autre code barre intriguent un peu tout le monde ;o)

En tout cas, merci d'avoir répondu au sondage.

Et place à la liste des auteurs que vous appréciez le plus... Il n'y a plus qu'à faire votre choix !

Atkinson Kate
Austen Jane
Aymé Marcel
Barjavel (la nuit des temps)
Bégaudeau F. (entre les murs)
Beigbeder Frédéric (99 francs)
Belpomme Dominique (avant qu'il ne soit trop tard)
Biondi A.B. (le grand voyage)
Brown Lester R. (le plan B : pour un pacte écologique mondial)
Césaire Aimé (discours sur le colonialisme)
Chattam Maxime (la théorie Gaia)
Christie Agatha
Clancy Tom  (Dette d'honneur, les aventures de Jack Ryan)
Claudel Philippe (les âmes grises, le rapport de Brodeck)
Coben Harlan
Connelly Michael
Cornwell Patricia
(les aventures de Kay Scarpetta)
Denhez Frédéric (les pollutions invisibles : quelles sont les vraies catastrophes écologiques?)
Diop Cheikh Anta (Nations nègres et cultrure)
Dubois Allison (Nos proches ne meurent jamais)
Dugain Marc (La chambre des officiers)
Fforde Jasper
Fine Anne
(les confessions de Victoria Plume)
Gaiman Neil (Neverwhere)
Gavalda Anna (la consolante, ensemble c'est tout)
Gerber Alain (le jade et l'obsidienne)
Goodkind Terry
Hobb Robin (l'assassin royal)
Jeury Michel (les gens heureux ont une histoire)
King Stephen  (la tour sombre)
Koff Clea (la mémoire des os)
Laclos (Les liaisons dangereuses)
Lambesc Claude (Plus belle la vie)
Lapierre Dominique (la cité de la joie)
Larsson Stieg (Millénium)
le Callet Blandine (Une pièce montée)
Lee Harper (ne tirez pas sur l'oiseau moqueur)
Levy Marc (Et si c'était vrai, les enfants de la liberté)

      
Levi Primo (si c'est un homme)
Lhomme Eric (Phaenomen)
Ludlum Robert (les aventures de John Smith)
Maalouf Amin
Maier Corinne
(No kid)
Malzieu M. (la mécanique du coeur)
Mankell Henning
Maupin Armistead
(les chroniques de san francisco, michael est vivant)
Mc Call Smith Alexander
McMaster Bujold Lois
(la saga Vorkosigan)
Montesquieu (de l'esprit des lois)
Moumié Marthé (Victime du colonialisme français - Mon mari, Félix Moumié)
Musso
Nicolino Fabrice & Veillerette François (Pesticides : révélations sur un scandale français)
Nimier Marie
Nothomb Amélie
(métaphysique des tubes)
Palliser Charles (le quinconce)
Pancol Catherine (les yeux jaunes des crocodiles, la valse l'ente des tortues)
Pearl Matthew (le cercle de Dante)
Pennac Daniel (chagrin d'école)
Reyes Alina
Rice Anne
Roberts Nora
Robin Marie-Monique
(Le monde selon Monsanto)
Robinet Céline
Rowling
(Harry Potter)
Sardou R. (personne n'y échappera)
See Lisa (Fleur de neige)
Shepard Sara (les menteuses)
Simons Paullina (Tatiana)
St Exupéry (Le petit prince)
Stoker Bram (Dracula)
Testud Sylvie
Tolkien
Traoré Aminata
(Lettre au président des français à propos de la côte d'ivoire et de l'afrique en général)
Udall Brady (le destin miraculeux d'Edgar Mint)
Van Cauwelaert
Vargas Fred
(Pars vite et reviens tard)
Verschave François-Xavier (De la françafrique à la Mafiafrique)
Weiner Jennifer
Werber Bernard
(L'arbre des possibles, l'empire des anges, l'encyclopédie du savoir relatif et absolu)
Williams Tad

Pour la peine, voilà les livres que je lis en ce moment :

Tong Cuong Valérie - Noir dehors (j'ai adoré son dernier roman : Providence alors je tente ses autres oeuvres)
Gavalda Anna - Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (eh bien oui, j'avoue, c'est le premier bouquin de Gavalda que je lis... et certaines de ses nouvelles sont tout simplement excellentes...)
Teulé Jean - Le magasin des suicides (quel titre ! et la 4e de couverture qui débute par : "Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !" un bouquin hilarant !)
Sigg Ivan - L'annonce faite à Joseph (je débute tout juste et ça promet...)
Lehane Dennis - Shutter Island (une enquête policière sur une île abritant un hôpital psychiatrique)
van Cauwelaert Didier - L'éducation d'une fée (recommandé par l'un d'entre vous il y a des mois et je comprends pourquoi ^_^)

Et le livre qui m'a le plus marqué ces dernières années : La stratégie Ender d'Orson Scott Card.

Côté BD, à part évidemment Miss pas Touche (Hubert, Kerascoet), il y a quelques séries que je vous invite à découvrir :
- Universal War One (Bajram)
- La guerre éternelle (Haldeman, Marvano)
- Hauteville House (Duval, Gioux)
- L'incal (Jodorwshy, Moebius)
- Aldébaran (Leo)
- Mertownville (Falardeau)
- Lune d'argent sur Providence (Hérenguel)
Il y en aurait bien d'autres, mais ces séries font partie de mes préférées entre toutes et ont le mérite d'être des histoires complètes en seulement quelques tomes (selon les séries nommées, cela va de 2 à 6 tomes).

-----
D'ici la fin de la semaine, je vais mettre en ligne une histoire que m'a racontée une de mes anciennes chefs de caisse et qui m'a bien fait marrer... Et donc, indispensable à mettre en ligne sur le blog !

----
Le concours continue (jusqu'au 31 août), j'ai reçu les premières participations. Elles sont excellentes !!! Les époques sont des plus variées ;o)

Voir les commentaires

vos histoires de caisse (17)

24 Juillet 2008, 13:16pm

Publié par Miss pas touche

Les aventures de caisse et de supermarché se poursuivent et se ressemblent... ou pas !
Et vous, à quand remonte votre dernière expédition dans les grands temples de la consommation entre deux balades au bord de la mer ?


Juliette

Ah les jolies colonies de vacances! Chaque été, c'est pareil, la colonie du coin ouvre ces portes et les équipes de gentils moniteurs se succèdent. Difficile de ne pas les reconnaître, ils sont en groupe, avec une liste de 10 km de long et achètent chaque produit en douzaines d'exemplaires! Les trois premières semaines, nous nous inquiétons pour l'équilibre alimentaire des enfants à force de voir passer les articles en conserves, en boîtes, très sucrés, etc. Mais un jour, une nouvelle équipe de deux jeunes filles prend le relais et non seulement il y a des légumes sur le tapis mais tout est méticuleusement rangé pour faciliter le passage en caisse ! L'une d'elles oublie un jour sa liste de course avec tout le détail des menus.
La semaine suivante (la liste avait tourné chez les caissières), on lui a demandé si elle pouvait nous donner certaines recettes car ça avait l'air bon! Je me souviendrais toujours de l'air gêné de ma collègue ce jour-là :
- C'est à vous cette liste?
- Ah oui, merci je l'avais oublié.
- Je voulais vous demander... C'est à dire... Mes collègues et moi l'avons lue et euh certaines recettes ont l'air très bonnes, vous pourriez pas nous donnez des recettes?
Elle a accepté avec un grand sourire et nous avons eu droit à de chouettes recettes chaque semaine pendant 2 mois!


Emilie

Petite jeune que j'etais et inexperimentée (c'était un job d'été), je n'osais pas intervenir sur le client lorsqu'il insérait mal sa carte ou autre. Bref un soir de nocturne (plus particulièrement un samedi) un client passablement eméché arrive à ma caisse, après une tentative de drague assez lourde arrive le moment du paiement , il insère sa carte et... RIEN. Il recommence une fois... deux fois... trois fois.... et toujours rien...
Au bout de sa sixième tentative, il se rend finalement compte qu'il cherchait à payer avec sa carte vitale.


Eddy

Un jour comme un autre, je suis seul, comme souvent, dans l'un des 700 magasins du roi du surgelés. Tant bien que mal je tiens la boutique : je mets en rayon des produits qui me gèlent les doigts ; je surveille, conseille, renseingne, répond au téléphone tout en scrutant la caisse et l'arrivée en zone caisse du client.
Une petite Mamie, cheveux bleutés de peu est là. Patiemment, elle m'attend.
Je quitte ma polyvalence pour une autre partie de ma « polyactivité »...
Il est 19H, depuis 8h30 ça commence à faire long... Plus que 45min et j'en serai quitte. Ma gentille petite cliente met son panier sur le tapis et passe de l'autre coté. J'ai compris. Je fais...
Je passe les articles, j'annonce le prix, la cliente règle mais les articles restent sur le tapis.
Gentil, commerçant et surtout, simplement lessivé je dis :
- Je vais vous aider à les mettre en sac.
Et là je tombe dans la quatrième dimension par la réponse de cette cliente :
- Vous le faites tellement mieux.


Pascale

Un jour un client que je croise depuis longtemps passe à ma caisse et me dit :
- Vous êtes jeune et jolie il ne faut pas vous laissez aller !
En fait j'avais une chemise ample et comme j'étais assise derrière ma caisse, la chemise me grossissait.
Et le client d'enchaîner :
- Je connais une recette pour perdre du poids c'est une soupe aux choux, je dépose mes courses chez moi et je vous la ramène tout de suite.
Vous savez quoi, il est revenu un peu plus tard dans la journée avec la fameuse recette.


June

Je travaille à la Poste. Les files d'attente, on connaît aussi et les réflexions ad hoc aussi.
Une dame du quartier est venue avec son enfant autiste. C'était la fin de la journée, le bureau était plein à craquer. J'avais un client avec beaucoup de paquets. L'enfant ne supportait plus d'attendre, il s'est agité et a bousculé un présentoir. Personne dans la file n'a bougé pour laisser passer la dame qui n'a pas fait usage de sa carte de priorité. Et après mon client, j'étais tellement dans le coaltar que je n'ai pas eu le réflexe de faire passer la dame en priorité.
Je l'ai revue quelques jours après et je lui ai dit de passer les prochaines fois directement à nos guichets sans attendre et je me suis platement excusée. Les responsables du bureau ont été mis au courant et ont également approuvé.
Une autre dame avec un enfant en fauteuil nous a fait part de la conduite des autres gens qui faisaient semblant de ne rien voir, je lui ai dit de passer devant.

Dans un autre bureau où j'avais travaillé, des collègues m'avaient raconté qu'il y avait eu une alerte à la bombe. Personne n'a bougé car personne ne voulait perdre son tour...
A méditer.

Ce comportement me rappelle un jour où j'étais à la station service, le feu s'est déclaré dans une voiture et aucun client n'a bougé ou a eu un soupçon de peur. Seul le conducteur dont les flammes s'échappaient de son moteur s'est précipité pour prendre un extincteur et moi qui ai commencé à paniquer.
Les autres clients ? Ils ont continué à se servir comme si de rien n'était.


Lili

Il y a quelques années, un soir un client passe à ma caisse et paye avec un billet de 500 francs (c'était encore l'époque des francs), en effectuant les vérifications d'usage, je m'aperçois qu'il y en avait 2 de collés l'un sur l'autre. Alors, naturellement je lui tends le second ! Le monsieur tout étonné me remercie vivement de mon honnêteté.
Le lendemain il est revenu à ma caisse avec un bouquet de fleurs pour me remercier!


Anne

C'était ma dernière semaine de boulot je m'en souviendrai toujours !
À la fin de cette semaine là, je devais être en congé maternité.
Une cliente arrive avec 2 caddies plein... Je devais fermer 5 minutes plus tard, mais je la vois en galère et apparemment très pressée donc j'accepte (bonne poire que je suis...).
La cliente, pas casse-pieds :
- Attendez faut que je fasse le tri pour passer mes articles comme il faut à la caisse et les ranger correctement après...
Donc moi  :
- Bah bien sûr madame je comprends...
Et voilà qu'elle fait des va-et-vient entre ses caddies pour choisir quels articles passer... Entre deux, je lui demande sa carte fidélité, mais elle, trop pressée, ne me la donne pas et autant vous dire qu'avec tout le bazar qu'il y avait impossible de m'en souvenir quand arrive le paiement...
Au final, on parvient à terminer son compte, ce qui a pris un temps fou puisque bien évidement elle vidait les caddies mais il fallait bien les reremplir après...
Une fois ses achats payés, elle me demande :
- Je vous ai donné ma carte de fidélité ?
- Heu je crois vous l'avoir demandé mais je ne me souviens plus vraiment. De toute façon si on a oublié vous irez à l'accueil donner votre numéro de carte et vos points seront crédités sur votre carte directement.
Manque de bol pour moi, ma chef qui passe par là me dit que depuis quelques jours, le magasin ne recrédite plus les points... Si la carte est oubliée, c'est tant pis pour le client...
La cliente a alors vidé ses deux chariots et j'ai dû tout repasser pour qu'elle ait ses points !

je peux vous dire qu'à plus de 7 mois de grossesse, mes nerfs ont laché et je me suis mise à pleurer devant tout le monde...


N'oubliez pas le concours, il est ouvert tout l'été.

Voir les commentaires

Concours - gagnez des exemplaires des "Tribulations..."

21 Juillet 2008, 10:35am

Publié par Miss pas touche

Bonjour à tous,
Comme je vous l'avais annoncé il y a quelques jours, je vous propose un concours pour gagner quelques exemplaires des "Tribulations d'une caissière" et d'autres petites bricoles...
Cette fois-ci, ce ne sera pas un simple un tirage au sort, je vous propose de participer de manière un peu plus active (ce n'est pas non plus un concours d'art ! Vous pouvez tous vous lancer dans le jeu)
Il y aura 10 gagnants. Vous pouvez participer plusieurs fois (mais ne pourrez gagner qu'une fois)



Sujet du concours :
Imaginez que les supermarchés soient une invention aussi vieille que votre imagination vous guide (époque au choix : au temps des dinosaures, des chevaliers ou de l'an 3000...) et décrivez le quotidien d'une caissière.

---

Tout support accepté : texte (nouvelle, poème, scénario...), dessin, photo,  chanson, BD, vidéo...
(liste non exhaustive)
pour la longueur maximale du texte, il peut être
très bon avec seulement une page ;o)
(si vous avez l'envie d'écrire et de développer, on va dire que
le grand maximum sera de 10 pages)

---

Date de fin : dimanche 31 août (vous avez l'été pour y réfléchir)
Concours ouvert à l'Europe (désolée pour ceux qui habitent plus loin...)

---

Envoyez moi votre participation par mail
(mon adresse est affichée sur la colonne gauche du blog)
Objet du mail : concours





Les lots à gagner :

Les meilleures participations seront bien évidemment publiées sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter.


1er prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé
- 1 t-shirt du blog
- la série : Miss pas touche T1 & 2 (Hubert & Kerascoët)
- le livre : Le Carroussel des Maléfices (Jean Ray)

2e prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé
- 1 t-shirt du blog
- le livre : Malpertuis (Jean Ray)

3e prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé
- le livre : Les 25 meilleures histoires noires et fantastiques (Jean Ray)

4e prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé
- le livre : Je suis d'ailleurs (Lovecraft)

5e prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé
- le livre : Terre des origines T1 (Orson Scott Card)

du 6e au 10e prix :
- le livre « Les tribulations d'une caissière » dédicacé

Concours réalisé en partenariat avec les éditions Stock qui offrent les 10 livres des Tribulations.
Pour le reste, c'est en partenariat avec moi-même...
Pourquoi Jean Ray ? Un auteur de fantastique que j'apprécie beaucoup et qui a été l'objet de mes mémoires de maîtrise et de DEA, j'ai envie de vous le faire (re)découvrir et pourquoi pas de vous passer le virus pour cet auteur.
Je préfère prévenir que les livres de cet auteur ne sont pas neufs (ce sont des éditions assez anciennes pour certains et qu'on ne trouve plus que chez les bouquinistes).
Pourquoi Lovecraft ? C'est un maître du genre fantastique et ce recueil est un de mes préférés.
Pourquoi Orson Scott Card ? Grande amatrice de science-fiction, c'est un des auteurs dont je lis très régulièrement ses livres, la saga Terre des Origines et celle du cycle d'Ender sont des must dans le genre ! A découvrir donc !
Et enfin, pourquoi le diptyque Miss pas Touche ? Etant donné que j'ai pris ce pseudo pour ce blog parce que j'ai adoré (et le mot est faible!) cette histoire, il fallait qu'un jour ou l'autre je vous la fasse découvrir en vrai... ;)
(le site des dessinateurs : Kerascoët)

Bonne chance à toutes et à tous !

Voir les commentaires

Recherche déodorant désespérément

17 Juillet 2008, 15:35pm

Publié par Miss pas touche

Certains clients doivent être irrémédiablement fâchés avec l'eau du robinet. Ce liquide inodore et incolore (ou à l'odeur subtile de chlore) doit être un sujet tabou chez eux. Ou alors ce sont peut-être des gens tellement écolos qu'ils ont décidé d'arrêter de se laver pour économieser cette eau si précieuse. Autant de douches en moins font autant de mètres cubes d'eau sauvée.
Si l'initiative est louable, votre nez sensible de caissière leur en voudra d'être aussi écolo.

Soyons sérieux deux minutes, je ne vous parle pas de ces clients qui sortent d'un chantier et qui viennent faire vite fait quelques courses avant de rentrer chez eux, ni de ceux qui n'ont pas toujours de domicile et qui ne peuvent réellement pas se laver. Je vous parle de clients que l'on croise dans le magasin, qui achètent régulièrement des produits assez onéreux, qui paraissent porter de temps à autre des habits différents mais où les auréoles (oui, oui... les ... une pour lundi, une pour mardi, une pour...) s'alignent au degré de la chaleur environnante.
Au moins, quand vous les croisez, vous êtes capable de savoir le temps qu'il a fait les dix derniers jours !

Bref... Revenons à nos moutons. Depuis un moment, vous avez repéré un couple digne de figurer dans le Guiness des Records section « odeur ». ce sont des habitués et en caisse, bizarrement, quand le couple « bonnes odeurs » arrive sur la ligne avec son caddie, toutes les caissières ont tout à coup l'air très affairé. C'est à celle qui nettoiera son tapis, celle qui va ranger les bonbons devant la caisse, celle qui semble compter un prélèvement ou encore celle qui est en train de ranger une fois encore les sacs en bordel en-dessous de sa caisse (un bon plan visiblement puisque les clients ne vous aperçoivent même plus!). Les nouvelles qui ne connaissent pas encore ces stratagèmes se retrouvent souvent à accueillir ces clients, mais parfois, même les anciennes se font avoir...
Pas de bol, vous avez relevé la tête plus vite que vos voisines.
Le couple vous a vu et vient directement à votre caisse. Ce sont des clients charmants, aimables et qui ont en plus très envie de discuter. Ils commentent tous les articles qu'ils ont mis dans leur caddie (rempli à ras-bord) et vous demandent conseil pour l'utilisation de tel ou tel produit. Ils seraient adorables si vous n'aviez pas de nez. Seulement voilà, vous avez hérité de votre père d'un odorat particulièrement développé. Pour le coup, vous ne le remerciez pas...
Histoire d'aérer un peu l'air environnant, vous vous êtes levée et faites de grands gestes pour passer chaque article. Imperceptiblement, vous vous éloignez aussi de votre caisse.
Vous parvenez laborieusement à finaliser leur compte, vous prenez du bout des doigts les billets chiffonnés et les pièces un peu collantes qu'ils vous tendent.
Vous leur rendez la monnaie avec le sourire et leur souhaitez une bonne journée. Ils partent tranquillement, laissant derrière eux un doux effluve qui va stagner autour de votre poste de travail encore un moment (les clients qui vont suivre risqueront de vous regarder en se pinçant le nez, vous aurez peut-être même la chance d'entendre à mi-voix des « elle pourrait se laver » mais comment leur expliquer que ce n'est pas vous qui êtes fâchée avec le savon...).
En voyant de dos les clients qui viennent de vous quitter, vous remarquez qu'à une autre époque, leurs maillots de corps ont dû être blanc, quant à leurs pantalons, impossible de deviner la couleur d'origine : beige ? Marron ? Entre les deux ?

Quelques instants passent.
Discrètement, vous vous aspergez les mains de produit nettoyant, la crasse présente sur leurs articles et leur monnaie s'était délicatement déposée sur vos doigts...
La prochaine fois, vous tenterez la technique : je nettoie tous les petits rouleaux de la caisse (vous savez pour faire glisser les articles), que votre collègue d'à côté a utilisé cet après-midi. Ça avait l'air plus efficace que votre petit prélèvement...
Eh oui, il y a des clients qu'on essaie de s'échanger entre collègues, il faut bien que tout le monde en profite !

---
Je suis à peu près persuadée que toutes celles et ceux qui travaillent derrière une caisse rencontrent de temps à autre ce genre de personnage.
Promis, là, je l'ai raconté en très soft (pour le côté hard, je vous laisse le soin d'imaginer : vision et odeur comprises bien sûr)

---
Dans quelques jours, je vais lancer un petit concours pour vous faire gagner des exemplaires de mon bouquin.
Je vous en reparle très vite ;o)

Voir les commentaires

Lisez-vous ? (sondage)

14 Juillet 2008, 08:34am

Publié par Miss pas touche


Bonjour à tous,
Suite à diverses discussions que j'ai pu avoir ("Oui, vous, vous lisez mais vous avez fait des études"), suite à diverses réflexions que j'ai pu entendre ("ha bon ? Une caissière, ça lit ?"), je souhaite avoir votre avis sur la question : "Lisez-vous ?"
Dans l'imaginaire collectif, la caissière ne lit pas (et je connais bien des hôtesses de caisse qui sont de grandes lectrices !) et qu'en est-il de ceux qui ne travaillent pas dans ce secteur ?
Vous avez donc deux sondages : l'un réservé aux caissières et caissiers, l'autre à tous ceux et celles qui ne sont pas ou n'ont jamais été derrière une caisse...
(merci de ne répondre qu'à une catégorie)



sondage terminé





Certes, un sondage reste un sondage et ne peut pas être le reflet complet de la réalité, mais cela permettra d'avoir un aperçu.

Et vu qu'on est en été et que c'est un bon moment pour bouquiner dans le jardin, à la plage ou dans son canapé, je vous invite à laisser en commentaire des titres de livres qui vous ont fait vibrer, rire ou rêver, histoire de donner envie de découvrir de nouveaux auteurs.
Tous les styles sont les bienvenus (les bandes dessinées aussi !)

---
Un grand merci Mokshu pour cette nouvelle bannière, l'ancienne datait maintenant de plus d'un an ;o)

---
EDIT : Excellents tous ces auteurs et tous ces livres que vous proposez ! Je prends note pour certains d'entre eux, histoire d'augmenter un peu ma pile de livres à lire qui ne descend jamais assez vite.
Je vous laisse piocher à votre aise parmi toutes ces formidables idées de lecture !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>