Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et vous, vous êtes fidèle ?

27 Mars 2009, 22:23pm

Publié par Miss pas touche

(illustration de Cécile Bertrand - lalibre.be)


Il y a une certaine paire de mois (bon, en vrai c'était il y a déjà plus d'un an et demi...), j'avais fait un petit topo sur les cartes de fidélité, les diverses utilisations possibles et les modalités de fonctionnements. Et il y a eu une sacrée (r)évolution pour l'une d'entre elles, une des enseignes principales que je ne nommerai pas mais qui commence par L.
Alors que jusqu'à présent, la carte de cette enseigne ne permettait pas toujours de s'en servir dans plusieurs magasins du groupe ou encore le fonctionnement différait entre les grandes surfaces. En fait, il n'était pas toujours facile de s'y retrouver.
Et tout à été remis à plat, tout a été repensé, lissé mais aussi creusé. Le résultat est dorénavant plus propre et propose une solution plus simple aux clients pour que notamment ils puissent profiter des avantages dans tous les magasins du groupe.
Comme tout changement important, comme toute évolution et modification profonde, il est nécessaire, que dis-je, indispensable de bien informer les personnes concernées par ce qui va être modifié. Et ce qu'on peut dire c'est que la communication pour ces changements a été forte et bien pensée. Au final, les messages étaient clairs.
Malgré tous les efforts, il y a toujours des ratés et il faut alors tout réexpliquer en direct au client.

L'autre jour, je passe dans un magasin de cette enseigne en question et je regarde le petit bureau où les clients viennent faire l'échange entre leur ancienne carte de fidélité et la nouvelle. Les réactions de certains sont... extraordinaires.

Morceaux choisis :

- Ha bon ? Vous devez reprendre mon ancienne carte ? Mais je l'aimais bien moi.


- J'aime pas la nouvelle couleur, ça ne va pas du tout avec la couleur de mon portefeuille.


Le code de la carte de fidélité a changé, maintenant il est imposé et c'est des chiffres en rapport avec la date de naissance. (enfin, ça dépend du magasin, pour d'autres vous choisirez vous-même votre code...)
Ce n'est pas au goût de tout le monde...
- Mais c'est n'importe quoi, tout le monde va le savoir.
- Ce sont les consignes madame.
- N'importe qui va pouvoir voler mon argent !


(note : je peux comprendre la réaction de cette personne, un code secret c'est toujours sécurisant mais il y a un certain nombre de cartes de fidélités qui ne possèdent aucun code secret...)


Dialogue de sourds...
- J'ai 2 cartes, je peux les rassembler en une seule ?
- Oui
- Mais mes cartes sont à deux noms différents ?
- Oui.
- Oui mais avec deux adresses différentes.
- Oui.
- Avec deux cartes différentes, je n'aurais plus qu'un compte ?
- Oui.
- Même avec deux noms différents ?
- ...

Ce genre de réaction me fait toujours penser à ce dialogue qu'on a facilement :
- Vous avez [mettez un nom de produit quelconque] ?
- Non, on n'en a plus.
- Ah bon ? Vous n'en avez plus ?
- Non, on n'en a plus.

- Vous êtes sûr ?


Pas toujours facile de s'y retrouver, heureusement qu'il y aura toujours une caissière pour aider le client a démêler les noeuds liés aux nouveautés...


---
Je ne vais pas rentrer dans les détails de fonctionnement de cette carte ici (j'ai mis à jour l'article sur les cartes de fidélité)

Voir les commentaires

(mon) salon du livre

19 Mars 2009, 23:45pm

Publié par Miss pas touche

 

Samedi matin.

Sourire aux lèvres jusqu'aux oreilles. Je prends le train une fois de plus pour monter à Paris. Alors qu'il y a un peu plus d'un an, monter à la capitale représentait une sacrée épopée, cela a pas mal évolué depuis et des déplacements sur la région parisienne, j'en effectue assez souvent.

Mais aujourd'hui, c'est assez particulier, c'est un tout petit peu spécial quand même.

Parce qu'aujourd'hui, je vais à Paris pour le Salon du livre. Et pour la première fois, ce n'est plus comme lectrice mais comme auteur.

En arrivant ce matin à l'entrée du salon porte de Versailles, la foule est déjà là. À l'entrée, les gens passent vite mais une fois entré à l'intérieur du salon, on doit déjà se faufiler entre les lecteurs dans certaines allées. Et le lieu est tout simplement... complètement fou !

Quand on aime les livres (même juste un peu), on découvre ici tout ce qui se publie sur des milliers de mètres carrés, on se retrouve tout à coup face à des étals à n'en plus finir où les piles de livres côtoient d'autres piles de livres... Se succèdent des best sellers mondiaux avec des tirages confidentiels, des auteurs connus et reconnus et d'autres qui débutent tout juste.

C'est assez étonnant et on se laisse vite griser par cette orgie littéraire. Les coins des bouquins sérieux succèdent aux bandes dessinées et aux livres qui font voyager. Cette année, c'est le Mexique qui est à l'honneur.

 

Et dans cette immensité, cette grand messe du livre, j'ai la joie d'avoir une table pour dédicacer chez mon éditeur. 2 heures me sont réservées, 2 heures toutes entières rien que pour moi et pour rencontrer les lecteurs.

Alors, même si j'ai déjà pu rencontrer beaucoup de lecteurs du blog et du livre lors d'autres séances de dédicaces depuis juin dernier, être présente au salon du livre de Paris, c'est tout de même un moment à part... un bel aboutissement.

 

il y en a du monde à se bousculer dans les allées

 

Il y a eu de chouettes rencontres samedi, des personnes venant de tous les horizons et c'est ce qui en fait la force, nous sommes tous différents mais on se retrouve autour d'un livre, d'une discussion, d'idées. Ce sont ces échanges qui nous nourrissent tous.

 

Et au bout de ces deux heures, j'étais ravie d'avoir rencontré une petite trentaine de lecteurs. Très contente même. Et lorsque je me suis levée pour quitter ma « table d'auteur », je découvre tout à coup une immense file d'attente pour un auteur qui venait dédicacer juste après moi chez Stock. Jean-Louis Fournier était attendu par peut-être 100 ou 150 personnes...

Et je me remets dans le contexte : un salon immense qui dure une semaine, des centaines de stands, plus de 2000 auteurs attendus, des dizaines de milliers de visiteurs...

Mais, j'y étais !

(photo de Claire Berthelemy - son blog)

 

(voui je suis incapable de rester sérieuse, mais j'assume...)

 

 

Et le saviez-vous ? Il y a quelques semaines, dans le hall du salon du livre de Paris se tenait un tout autre salon... celui de l'agriculture...

Les visiteurs ne venaient pas admirer le même type de stands hu hu

Voir les commentaires

Sûr et certain !

7 Mars 2009, 17:10pm

Publié par Miss pas touche

Nous sommes tous remplis de certitudes. Nous savons toujours mieux que nos voisins et nous avons bien souvent l'impression que ce sont les autres qui ne comprennent pas ce qu'on dit. Pire encore, les "autres" essaient bien souvent de nous faire changer d'avis, de nous faire voir voir les choses différemment...

Heureusement, nous pouvons garder nos a priori, nos façons de voir la vie et ne pas en bouger d'un iota.
Et c'est en réagissant comme cela qu'on entend parfois de drôles de réflexions de la part de certains clients. Des réflexions et des piques qui sont un peu contre tout le monde et contre personne à la fois.

Ainsi, un jour en caisse...
Une cliente passe pour payer quelques articles. Son caddie n'est pas très rempli mais comporte quelques articles indispensables pour se nourrir pour quelques jours. Elle est accompagnée par un jeune homme, il a l'air d'être son fils. En tout cas, il est serviable et il range les courses au fur et à mesure que les articles sont déposés par la caisière de l'autre côté du caddie. Puis, la dame va pour payer ses achats.

La caissière lui pose l'éternelle question, celle qu'on dit sans plus vraiment réfléchir :

- Vous avez la carte de fidélité ?
- Oui, je vous la donne tout de suite
, répond la cliente.

Et le jeune homme qui l'accompagne rétorque, sans rire et le plus sérieusement du monde :

- Non, non ! Ne la passe pas ! ça augmente les prix !

Nous sommes tous remplis de certitudes, mais certaines d'entre elles sont bien étranges et je me demande parfois où on va les chercher...


---

J'ai reçu un strip BD il y a quelques semaines d'une italienne : Alessandra, la traduction italien-français se trouve dans le premier commentaire (merci beaucoup Chapeaupointu !)
En tout cas, merci chère demoiselle pour cette illustration de la vie chez A... point de vue du "roller". Vous savez c'est celle qui fait le tour du magasin en rollers (ou en courant quand elle est à pieds) pour trouver les prix manquants.

cliquez sur l'image pour voir le strip en entier.


---

Quelques nouvelles des tribulations à l'étranger :
- En Italie, le livre a été réimprimé plusieurs fois et connaît un bon succès
- En Allemagne, le livre est carrément dans le top des ventes !


---

Un de ces prochains jours, je vous mettrai quelques vidéos trouvées un peu partout sur le net et qui se déroulent en grande surface. C'est fou tout ce qu'on peut faire dans les magasins!

Si ça vous intéresse (ou pas hein ^_^), je serai présente au salon du livre de Paris le samedi 14 mars, stand des éditions Stock de 13h à 15h.
Et pendant ce temps-là, l'écriture du prochain livre avance...

Voir les commentaires