Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Après elles sont des "voleuses", elles sont toutes "étudiantes"

29 Juillet 2009, 14:45pm

Publié par Miss pas touche

De manière plus ou moins régulière, j'entends des raccourcis qui me font frémir...
Depuis quand travailler en caisse est réservé uniquement aux étudiants ? Et pourtant, certains (et ils sont nombreux !) semblent le croire.

Du coup, je vous mets le début d'un article que j'avais écrit pour un journal associatif l'an dernier. Il résume ma pensée sur le sujet...



Hôtesse de caisse, pour qui ? Pour quoi ?

La caissière, ou hôtesse de caisse pour être politiquement correct, vous la croisez à peu près tous les jours.
Elle* récupère les articles que vous déversez sur le tapis ou que vous déposez sur le coin d'un comptoir, elle les tripote dans tous les sens jusqu'à trouver le saint code barre, sésame du produit. Elle encaisse vos articles, votre argent et vos remarques.
De caissière à caisse enregistreuse, il n'y a qu'un petit pas à franchir et le statut d'humain qui s'évapore au passage.

Qui sont-elles ?

Derrière une caisse, c'est une jeune fille de 20 ans à peine ou une femme à quelques mois de la retraite.
Derrière une caisse, c'est une étudiante qui termine un doctorat ou une employée sans diplôme.
Derrière une caisse, c'est une célibataire ou une maman de 5 enfants.
Derrière une caisse, c'est une femme qui multiplie les CDD à temps partiels ou une personne qui est au même poste dans ce magasin depuis 20 ans.
Derrière une caisse, c'est vous ou moi. Mais ne nous leurrons pas, derrière la caisse, c'est une personne avec un salaire modeste et des fins de mois où il vaut mieux savoir compter.


Pourquoi sont-elles là ?

Raison A
En recherche d'emploi depuis des mois, même un emploi de caissière fera l'affaire. Oh, ce sera juste le temps de trouver autre chose. De contrat d'interim en CDD, j'ai fini pas accepter un CDI à temps partiel. Au moins, la paye sera assurée et au bout de 6 mois ou 1 an d'ancienneté, j'ai même quelques primes. Et j'ai ce poste depuis combien de temps ? Plus de 5 ans, déjà ?

Raison B
J'aimerai bien trouver un petit boulot pour financer mes études. Mais il me faudrait un emploi qui n'empiète pas sur mes heures de cours. Tiens, dans la grande surface où je fais mes courses, ils cherchent des hôtesses de caisse. Je vais postuler. J'ai été embauchée en CDI pour travailler en caisse, un contrat de 10 heures par semaine. Parfait ! Je travaillerai un jour dans la semaine après mes cours et le samedi. C'est le début de mon indépendance financière.

Raison C
Quand j'étais célibataire, j'avais un excellent poste dans une entreprise. Puis, j'ai mis ma carrière de côté pour élever mes trois enfants. Dix ans ont passé et malgré mes nombreuses recherches, je n'ai pas retrouvé d'emploi dans ma branche. Je n'ai plus le profil... Il va pourtant bien falloir retrouver du travail, le salaire de mon conjoint ne sera pas suffisant pour offrir aux enfants de bonnes études. Tout ce que j'ai décroché, c'est un poste de caissière. Je préfère ravaler ma fierté et offrir un avenir à mes enfants. De toute façon, je trouverai autre chose dès que possible. Enfin, j'espère.

Raison D
À la fin de l'année, je pars en retraite. J'aurais passé 25 ans dans cette entreprise, derrière ma caisse. J'ai vu évoluer le monde de la consommation à grande vitesse. Aujourd'hui, je me sens fatiguée de toutes ces années. Et pourtant, quand j'ai débuté, j'adorais mon emploi. Les relations qu'on avait avec les clients étaient agréables, je me sentais utile. Les magasins ont aujourd'hui tellement grandi que je me sens souvent juste bonne à encaisser dans tous les sens du terme. Heureusement que j'ai mes clients fidèles.

Raison E
J'ai terminé mes études universitaires. Après de multiples stages en entreprise, je n'arrive toujours pas à décrocher un emploi stable. Je vais reprendre mon travail d'étudiante, là au moins, avec mon expérience, je devrais retrouver un poste. Je vais tenter de continuer ma recherche d'emploi en parallèle. De toute façon, je n'ai plus le choix, il devient urgent d'avoir un salaire même si ce n'est qu'un contrat de 30H par semaine...


Je pourrais mettre toutes les lettres de l'alphabet, car les autres hôtesses de caisse ont autant de raisons différentes d'être derrière leur caisse, autant d'histoires que de personnes.
Il reste tout de même un unique but pour toutes : décrocher un salaire, souvent vu (à tort) comme un petit complément de rémunération du budget familial. Mais qu'en est-il quand ce complément devient le revenu principal ? Un retournement de situation de plus en plus fréquent.
Alors, par respect pour celles qui triment afin de faire vivre leur propre personne et la famille à charge, ne mélangeons pas tout !
Travailler en caisse est un métier, un vrai et pas "juste" un job d'étudiant.
Merci pour elles.


---
* Je dis « Elles » car la profession est presque exclusivement féminine. Les hommes sont anecdotiques pour une fois même s'il est vrai que de plus en plus se retrouvent derrière la caisse, j'ai envie, sur ce blog de faire mentir "le masculin l'emporte toujours sur le féminin".

Voir les commentaires

"15% de vol en magasin serait imputable aux caissières"

20 Juillet 2009, 19:00pm

Publié par Miss pas touche



« 15% de vol en magasin serait imputable aux caissières »

Voilà comment démarre un article paru aujourd'hui dans Le Figaro.
Pour lire l'article en entier, cliquez ici

Ce chiffre est tiré d'une étude publiée par le Global Retail Theft Barometer réalisée en... 2007.

Je dois avouer que j'ai horreur de découvrir des chiffres / pourcentages sortis de leur contexte, plaqués comme ça dans un article histoire de faire mousser et donner des informations plus ou moins justes. Un chiffre de ce genre doit être expliqué, pondéré par les autres informations de l'étude qui est menée.
Histoire de comprendre un peu mieux d'où sort ce pourcentage, j'ai été fureter un peu sur le net afin de voir si on pourrait trouver quelques autres informations. Le premier point à savoir, c'est que cette étude a été menée non seulement en France, mais plus généralement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Les résultats diffèrent de manière assez nette selon les pays. On constate par exemple qu'en Amérique du Nord la proportion de vol par les employées est plus importante que celle des clients. En Europe, c'est l'inverse. En Asie, on remarque que les vols sont nettement moins importants (employés et clients) qu'ailleurs. Du moins, c'est l'impression que donne le graphique mis en avant par l'étude.

Mais, qu'en est-il réellement ? Ces chiffres proposés (pour en savoir plus, cliquez ici) restent à mon sens assez énigmatiques. De toute façon, un résultat de sondage permet toujours d'être interprété de manières très diverses.

Si je lis l'article du Figaro, je peux me dire :

15% des vols ? Mais c'est énorme, et ce uniquement en caisse !
     Ou
Mais alors 85 % des vols ne sont pas commis en caisse ? C'est assez faible en fait.
     Ou
Dans ces 15% est-ce qu'on prend en compte si l'employé est de mèche avec le client ou est-ce qu'il agit seul ?
     Ou
Est-ce que ce sont uniquement les employés de caisse ou est-ce qu'on parle aussi des responsables ?
     Ou
Quoi ? 15% des caissières sont des voleuses ? (Eh oui... parfois on lit vite, et on lit de travers)
     Etc...

Un chiffre et de multiples interprétations possibles.

Mais aujourd'hui, qu'en est-il, quelles sont les mesures menées par les magasins pour diminuer les problèmes de fraude et de démarque ?
Je me permets de reprendre les points de l'article qui parlent des techniques des employés :

- grâce aux tickets de caisse oubliés par les clients, des caissières peuvent faire un faux retour d'article, étonnant non ? Car, concrètement, récupérer un ticket de caisse oublié en bout de caisse est effectivement très facile, mais aller chercher un article en rayon, le sortir du magasin, puis le rapporter à l'accueil / caisse centrale pour se faire rembourser cet article, cela devient nettement plus compliqué...

- la carte de fidélité : certaines caissières passent leur carte de fidélité quand le client n'en a pas, cela leur permet d'engranger des points et / ou de l'argent. Si cette technique a pu être utilisée, cela devient carrément inconscient de la part de l'employé aujourd'hui, et ce genre de manège ne peut pas durer longtemps. Quand on voit comment les systèmes informatiques sont omniprésents, c'est une « technique » qui ne peut être utilisée que sur le très court terme...

- les bons de réduction : oubliés par les clients et utilisés par les caissières, exactement la même réflexion que le point précédent.

- Omission d'enregistrement d'article : sans doute la « technique » la plus répandue, cela consiste à ne pas scanner tous les articles d'un client (complice forcément). Encore une fois, quand on voit aujourd'hui le nombre de points de surveillance (vidéos, mais aussi vision en temps réel d'un responsable sur ce qui est scanné sur la caisse), ça marchera peut-être une fois, mais dès qu'il y a un soupçon sur un employé, les contrôles sont renforcés.

- Prêter sa carte de réduction à un acolyte : Dans certaines enseignes (pas toutes !), les employés ont une ristourne sur leurs achats, c'est de l'ordre de quelques pourcents (l'article indique entre 7 et 13%). Certains employés prêteraient leur carte à des amis afin de leur faire bénéficier de leur réduction. Là, pour le coup, je ne peux rien dire, je n'ai jamais bossé dans une enseigne m'offrant cette remise.

- Erreur de rendu-monnaie : la caissière ferait volontairement une erreur en rendant la monnaie au client (complice ou pas ? L'histoire ne le dit pas...). Il faut quand même savoir que les contrôles aléatoires sur les caissons des employés sont répandus.

Ces systèmes expliqués ci-dessus et dans l'article du Figaro fonctionnent peut-être dans les grandes surfaces où le matériel est plus vétuste... mais, sont-elles majoritaires ?

Pour les solutions mentionnées pour faire baisser la fraude, il est mis en avant dans l'article une machine qui rend la monnaie sans que la caissière n'y touche...
Si effectivement, c'est une application possible de ce système, pour l'avoir vu fonctionner dans une grande surface (la pilote de cette opération) et pour avoir rencontré le directeur de ce magasin, eh bien... surprise, ce n'est pas à cause du vol que ce système a été mis en place mais pour faire diminuer le stress de l'employé causé par le risque d'erreurs de caisse lors des échanges monétaires.

Je ne dis pas que le vol n'existe pas (nous ne sommes pas dans le monde merveilleux des bisounours) mais il y a d'autres points bien plus sensibles dans le magasin qu'en caisse. D'ailleurs quand on prend le temps de regarder, la caisse est le lieu le plus surveillé de la surface de vente et du coup, l'endroit le plus délicat pour voler.


Mais alors, on (qui est ce « on »?) essaie de faire passer la caissière pour le grand méchant loup et une opportuniste sans foi ni loi ?
Cet après-midi sur RTL un auditeur faisait très finement une allusion en disant : on n'essaierait pas, par hasard, de faire passer les employés de caisse pour du personnel non fiable histoire de mettre en avant le bienfait des caisses automatiques ?
Mais c'est un autre débat... ou pas.

C'était sur Europe 1 ce soir, émission présentée par Wendy Bouchard et discussion entre Jean-Christophe Marboutin (manager du cabinet de conseil Kurt Salmon Associates, il a participé à l'étude) et moi-même. Un échange intéressant qui a remis dans son contexte certains chiffres...
Je vous laisse apprécier le retour du consultant, il modère de lui-même l'article de presse.


EDIT
: un article sur Le Post (cliquez ici) concernant "cette affaire", les réactions des internautes sont nombreuses et certaines sont très intéressantes à lire.
un autre lien vers Eco89 (cliquez ici) et quelques réactions de lecteurs à chaud également.

Allez, aujourd'hui (enfin demain...), ça fait tout juste 40 ans que l'homme a mis le pied sur la Lune pour la première fois, un autre type de vol ;o)

Voir les commentaires

Human nature*

12 Juillet 2009, 10:30am

Publié par Miss pas touche



Comme vous le savez tous, Michael Jackson est mort (oui, je ne fais pas dans le scoop...). Depuis que cette nouvelle a fait le tour du globe, dans à peu près tous les magasins, vous avez un rayon / une tête de gondole / une table / un coin (rayez la mention inutile) hommage où sont mis en avant ses CD, DVD et autres biographies (au passage, ces dernières sont sorties en un temps record!) le tout à grand renfort d'affichages divers un rien tape à l'oeil.

Scène prise sur le vif :

Une cliente arrive en courant à l'accueil du magasin. Dans son panier, on aperçoit plusieurs CD du roi de la pop.
- Les affiches que vous avez sur Michael Jackson, vous en faites quoi après ? Vous les donnez ? Je peux les réserver ?

(note à l'attention des lecteurs : dans les magasins, pour agrémenter les rayons, très souvent vous avez des affiches fournies par les distributeurs des produits mis en vente pour attirer le client. Il arrive que les magasins les donnent aux clients lorsque l'opération est terminée, mais ce n'est pas systématique et pour certains affichages susceptibles d'être réutilisés, ils sont gardés en réserve)

- Euh, non. On ne les donne pas madame.
- Même les petites ?
- Non.
- Les feuilles non plus ?
- Non.
- Rien du tout alors ?
- Ben non.
- Ah. Et même pas une photocopie ?
- Euh...

La cliente visiblement déçue repart avec son panier débordant déjà d'images de Michael.
Elle fait quelques pas, se retourne. Son visage s'illumine. Elle revient à l'accueil, triomphante.
Elle agrippe un magazine : un numéro des Inrockuptibles où Michael Jackson fait la couverture.

- Celui-là je peux le prendre alors !
- Non madame, c'est uniquement pour consultation.
- Je peux vous l'acheter, hein.
- Ce n'est pas le problème madame, ce magazine est uniquement mis à disposition des clients pour consultation sur place. Si vous voulez l'acheter, vous devrez le prendre dans une presse.
- Ah zut. Vous comprenez, j'aimais tellement Michael Jackson. Je veux récupérer tout ce qui parle de ma star.

Cette fois-ci, elle s'en va pour de bon, déçue de ne pas avoir pu obtenir quoi que ce soit.
Trois minutes plus tard. Une autre cliente :

- Dites, vous en faites quoi des affiches de Michael Jackson ?

(vous connaissez le mouvement perpétuel ?)

----
Internet c'est aussi le partage et voici un bel hommage des internautes à la star qui aura marquée le monde par sa musique !
eternalmoonwalk.com

---
* Human Nature (extrait de l'album Thriller- 1983)

Voir les commentaires

de l'art en noir et blanc

10 Juillet 2009, 13:15pm

Publié par Miss pas touche

Il ne sera pas dit que l'art ne peut pas entrer dans la grande distribution, le commerce ou sur ces articles que nous pouvons faire atterrir dans notre panier de ménagère.
Certains sociétés l'ont bien compris et ont joué à un jeu amusant où un petit grain de folie de la part de quelques créateurs permet d'offrir au client et à la caissière un sourire en coin, un petit fou rire, un point d'interrogation, mieux encore un sujet de discussion...
Tout ça grâce à un simple petit rectangle noir et blanc, un rectangle à barres... le fameux code-barre. Outre son utilité aujourd'hui largement démontrée autant pour le consommateur que pour l'employé, le code-barre évolue et se donne une nouvelle jeunesse... Mais voyez plutôt ce que cette société japonaise de design (leur site - oui c'est tout en japonais...) a créé.

Personnellement, j'adore ce détournement et en même temps j'imagine à quel point je me serais amusée derrière ma caisse à chercher ces code-barres hors norme...

Bon, il est vrai que la productivité risquerait d'en prendre un coup, mais l'idée est vraiment excellente.
Par contre, du coup, j'ai regardé chez moi et je n'ai pas encore trouvé d'art-code-barre sur les articles alimentaires... Dommage ;)




Pour en voir d'autres, c'est par ici (oui, si comme moi, vous ne parlez pas japonais, il faut cliquer un peu au hasard...).

Voir les commentaires

Dessine-moi une caissière... (4)

2 Juillet 2009, 18:15pm

Publié par Miss pas touche

Ha, ça faisait un moment que je n'avais pas partagé avec vous de nouvelles dédicaces de bandes dessinées sur l'univers fascinant de la grande distribution. Elles sont de retour...

Au salon du livre de Nice début juin, il y avait quelques dessinateurs de présents, j'aurais bien été tous les voir mais c'est comme pour tout, il faut faire des choix. J'ai récolté trois jolies dédicaces, de trois auteurs différents, aux séries aux antipodes les unes des autres.

Mon vrai coup de coeur en ce début d'été va pour cette nouvelle série : Ashrel.
Valp au crayon (scénario, dessin et couleur... et pourtant, elle n'a que deux mains)

Pour en savoir plus sur l'album : chronique ici









Ici, c'est un très beau dessin d'Icar pour l'album Terres Lointaines (avec LE grand Leo au scénario...)
La photo ne rend malheureusement pas tout son hommage au dessin...

Pour en savoir plus sur l'album : chronique ici









Et pour terminer sur un album humour : "Le fond du bocal" signé par Poupon.
Humour au second (troisième même) degré qui frôle souvent l'absurde... (La dédicace le résume d'ailleurs très bien)



Pour en savoir plus sur l'album : chronique ici






----
ticket de caisse bis :
J'ai envoyé une newsletter dimanche soir. L'objet de ce mail était de vous demander de répondre à un petit sondage sur les préoccupations principales des caissières et caissiers.
Exclusivement réservé aux employées et employés de caisse.
Si vous n'êtes pas inscrits à cette newsletter mais que vous souhaitez participer (plus nous serons nombreux à répondre, plus le résultat aura de poids), vous avez toutes les infos sur le forum : ICI
Vous pouvez répondre en commentaire à la fin de cet article ou m'envoyer vos réponses par mail (contact)
Merci beaucoup à toutes celles et ceux qui ont déjà répondu et surtout n'hésitez pas à faire passer ce sondage auprès de vos collègues.

Voir les commentaires

ça blogue... et vous ?

2 Juillet 2009, 18:10pm

Publié par Miss pas touche

Petite surprise de la part de mon hébergeur de blog : overblog avec la couverture (enfin sur-couverture publicitaire il est vrai) du magazine Stratégies (magazine hebdomadaire de marketing et de communication).
Au-delà de ce joli cadeau, ce que j'apprécie d'autant plus c'est que le blog "tribulations d'une caissière" représente la plateforme toute entière avec 5 autres blogs.

Nous sommes donc 6 à nous partager ce chouette espace... 6 oui, mais avec des sujets extrêmement différents.
Alors, une fois n'est pas coutume, je vous propose de découvrir ceux qui, par leur talent, leur humour, leur générosité vous partagent leur point de vue sur notre société actuelle.

Ce qui donne de micro gauche à micro droite :

- Le blog Territorial

- Le blog TvNews

- Le blog de Luciano

- Le blog d’Anna Sam

- Le blog d’InbedwithKinoo

- Le blog de Gigistudio



Avouez que c'est quand même assez drôle comme pub, ça je n'avais pas encore fait

Voir les commentaires