Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La caisse sinon... rien ?

8 Novembre 2010, 22:00pm

Publié par Anna Sam

Alors que je lisais tranquillement quelques bandes dessinées, je suis tombée par hasard sur deux albums qui m'ont renvoyé à ma caisse.

Deux albums qui n'ont à premier vue rien en commun. Deux histoires diamétralement opposées. Une met l'action et la fuite au coeur de l'intrigue. L'autre met en avant la voix et la vie intérieure d'un personnage qui vit cloîtré. Une histoire qui se passe dans un avenir assez proche, citadin et qui file à cent à l'heure, l'autre est ancrée dans notre présent où le temps coule doucement.

A priori, rien ne pourra rapprocher ces deux albums.

 

Et pourtant, dans les deux histoires, quelques cases ont un point commun. Un endroit où la société passe et vit, un lieu où chacun se retrouve, le temps de reprendre son souffle avant de repartir dans sa vie. Ce lieu, c'est le supermarché. Son point d'orgue ? La caisse.

 

supermarket.jpg

 

 

Dans l'album si bien nommé Supermarket (de Brian Wood & Kristian - paru chez Milady), le personnage principal : Pella, vit dans un quartier huppé. Pour son argent de poche (parce que non, elle n'a pas besoin de travailler vue la fortune de ses parents), elle est caissière dans une petite épicerie de quartier.

"je suis fascinée par le commerce. Depuis toujours. Voir ce qui pousse les gens à se séparer de leur argent." dit-elle en aparté.

Cette jeune femme, le temps de quelques cases décortique ses clients dilapidant leur fortune dans des produits de consommation hors de prix.

Pour Pella, c'est son poste d'observation de la société et de ses contemporains, les décrivant alors sans aucun compromis.

 

amazon.jpg

 

 

Pour en savoir plus sur cet album :

- site de Milady

- ma chronique sur bulle d'encre

 

 

 

monstre.jpg

 

Changement d'album et de décor avec Le Monstre (de Joseph Safieddine et Tom - paru chez Manolosanctis). Changement d'état d'esprit aussi. Cette fois, c'est Antoine, le personnage principal qui rentre dans la danse. Cet homme défiguré après avoir été brûlé dans un accident de voiture ne veut plus du tout avoir de contact avec les autres, les "normaux". Après un énorme travail sur lui, Antoine va affronter la vie, l'extérieur et c'est dans un petit supermarché qu'il va se retrouver face à une personne, la première depuis bien longtemps.

Une qui va le servir et lui rendre service, qui ne le jugera pas et ne sera pas jugée. C'est un caissier.

Un sourire, un merci et un regard qui changent Antoine.amazon.jpg

 

 

 

Pour en savoir plus sur cet album :

- site de Manolosanctis

- ma chronique sur bulle d'encre

 

 

Ce sont deux albums assez durs à lire, plutôt destinés à un public adulte. Ils sont sans concession sur notre monde mais j'ai aimé les univers développés dans leurs pages et cette image donnée des employés de caisse, sortant du cadre pourtant si défini de cette profession.

Voir les commentaires