Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je suis hôtesse de caisse depuis 3 minutes" ©

29 Mars 2010, 08:00am

Publié par Miss pas touche

Avez-vous vu les nouvelles publicités de Castorama ?
Non, pas la campagne qui passe à la télé, mais les panneaux d'affichages qui poussent dans nos contrées.
Il y en a plusieurs dont ces deux-là (les autres sont exactement sur le même modèle).

campagnepub casto 2010

Elles vous plaisent ?
Elles vous amusent ?
Elles vous donne envie de bricoler ?

Et si je vous mettais cette pub-là (c'est une fausse bien évidemment...) à côté.

parodie castorama
Elle vous plait ?
Elle vous donne envie ?
Elle vous choque ?


Eh bien moi, les pubs de Casto me choquent tout autant...

Avant
Dans l'imaginaire collectif, les travaux de construction de maison et de rénovation ont un coût très important. À cela s'ajoute cette idée que trop souvent les artisans s'en mettent plein les poches en taxant les particuliers (« T'es plombier? Tu gagnes vachement bien ta vie »).

À l'opposé, dans l'imaginaire collectif, la grande distribution est souvent perçue comme le grand méchant loup qui presse ses employés, à la limite de l'esclavage.


Que voilà deux affirmations bien tronquées et loin de la réalité mais qui contribuent à accepter pour l'un (pub Casto) en trouvant l'idée de faire le travail à la place du professionnel bien vu car  : économique, valorisant et amusant...
A contrario, pour l'autre (la parodie), prendre la place d'un travailleur (ici l'employé de caisse) relève presque de l'hérésie car : on prend le boulot d'un salarié, on n'est pas payé pour ça, c'est dévalorisant...

Après
Quelle est la différence de ressenti entre la campagne de Castorama et celle fictive (je préfère le repréciser...) de la caisse automatique ?

Quelle que soit l'action que nous réalisons à la place d'un professionnel.
Quel que soit le degré de simplification des taches prévues pour un travail.
Quel que soit le nombre d'opérations nécessaires pour effectuer cette action.
Il y a aura toujours besoin d'un savoir-faire qui s'acquiert gràce à des formations et par l'expérience.

Je ne souhaite pas rentrer de nouveau dans le débat qui fait plus ou moins rage sur les caisses automatiques (on en a parlé plusieurs fois sur ce blog : ici), mais plutôt sur l'acceptation ou non de faire quelque chose à la place d'un professionnel (la pub ne marque pas : "je fais de la peinture" mais bien "je suis peintre" ce qui n'a pas du tout le même impact!). J'avoue rester perplexe...

Et vous ?

[note : cette réflexion n'a pas valeur de vérité ou de contre-vérité. Loin de moi la volonté de faire une analyse poussée, chiffrée ou sociétale. Disons plutôt une interrogation sur nos sentiments et ce qu'on trouve acceptable ou pas...]

Commenter cet article

Mylène 13/08/2012 02:37

Je comprend que ça te choque :)
J'avoue que si je suis maquettiste/graphiste/illustratrice, c'est le fruit d'une expérience, de travail, d'un diplôme dur à atteindre, et d'une aptitude naturelle (j'ai toujours aimé faire ça) Je
dirai donc une vocation, pas quelque chose qui se fait en "3 minutes".

Mais étant graphiste/maquettiste, il m'arrive de créer des pubs. Etant professionnelle, je peux certifier que le but est d'amuser, de choquer, de jouer sur les mots, et de valoriser l'entreprise.
En gros, tout le monde est censé savoir que ceci n'est qu'un jeu pour apater le client.
"Je suis peintre depuis 3 minutes" revient à dire "Grâce à casto, tout est facile, on devient pro en moins de 2".

Seulement peut être que certains sont trop obtus pour voir message, et s'imaginent qu'ils vont réellement être peintre... Là, ça fait peur !

astrologie gratuite 08/12/2010 11:01


J’aime beaucoup ce site car vous êtes un de ceux qui a le plus de recul par rapport “au monde virtuel”…...


la numerologie 08/12/2010 11:01


salut je m'appelle Samantha,Je veux juste vous dire merci pour les informations que vous avez partagés.


Homer 16/06/2010 19:10


Tout est dit dans l'article. Poser son carrelage, son papier peint, monter un mur est perçu dans l'imaginaire collectif comme des activités valorisantes car tout le monde n'y arrive pas.

A contrario, le métier de caissière (et les métiers de la Grande Distributions en général) est perçu comme dévalorisant voir inutile pour certain. Beaucoup disent que ce n'est pas intéressant et
peu payé. D'où le coté dévalorisant d'avoir à le faire soi même.
Si j'avais reçu 1€ à chaque fois qu'on m'a sortis "Poser des boites de conserve sur des étagère je ne pourrais pas, ce n'est pas un métier et c'est juste pour ne pas être au chômage." Les gens ne
se doute pas une seconde des connaissances en markéting qu'il faut pour construire un rayon et des taches qui nous incombe.

Il y a quelques mois tu as diffusé une liste des métiers qu'une caissière doit savoir faire (spécialiste en fausse monnaie, psychologue, nounou...) il faudrait le leur rappeler de temps en
temps...

Bon d'une manière générale je boude ce type de caisse qui répondent par un bip quand on leurs dit bonjour.


Pascal 22/05/2010 14:24


j'oubliais, je ferai dans la journée un article sur mon modeste blog.