Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vos caisses !

20 Décembre 2010, 23:00pm

Publié par Anna Sam

avoscaisses.jpg

 

Peut-être avez-vous regardé la télévision samedi soir, peut-être avez-vous zappé sur plusieurs chaînes avant de vous arrêter sur france 3 en première partie de soirée ?

Et peut-être même êtes vous resté devant votre écran pour regarder le téléfilm qui était diffusé : "A vos caisses !"

 

Non ? Vous étiez devant votre PC ? Au ciné ? En soirée ? Ou invité à un dîner ?

Alors petite séance de rattrape.

 

Parce que pour une fois, ce long métrage parlait de l'univers de la grande distribution en général et en filigrane et du cas d'une caissière en particulier : Marie-Jo.

 

Résumé :

Marie-Jo est employée comme caissière dans un petit supermarché de province. Antoine Podayac, fraîchement nommé directeur de l'établissement, bouscule rapidement les habitudes du personnel. Son attitude, sa rigueur et ses maladresses ont tôt fait d'irriter les employés, et tout particulièrement Marie-Jo, dont le tempérament entier s'accomode mal des exigences de son nouveau patron. Mais lorsqu'Antoine s'inscrit à la chorale dirigée par Marie-Jo, leurs rapports s'inversent. Au fil des répétitions, qui se succèdent, les relations entre Antoine et Marie-Jo se transforment. La pression du prochain concert aidant, les deux jeunes gens se rapprochent...

 

Réalisé par : Pierre Isoard

Acteurs : Léa Drucker (Marie-Jo), Arnaud Ducret (Antoine Podayac), Julia Dorval (Cheryl), Claudia Tagbo (Arsène), Michèle Garcia (Monique)

 

 

Mon avis :

Voir un téléfilm où la grande distribution est en toile de fond n'est pas si courant. ça mérite donc qu'on s'y attarde un moment.

Alors oui, on pourra lui reprocher son côté à l'eau de rose, un peu trop conte de fée ou quelques surprenants choix scénaristiques. On pourra aussi trouver quelques incohérences (j'ai sauté au plafond quand Marie-Jo dit que la caissière soulève une tonne par jour... alors que c'est plutôt par heure). Mais, plusieurs vérités en sortent : les difficultés du travail en grande surface, le tiraillement du chef entre ses objectifs et le bien-être de ses collaborateurs, les sacro-saints actionnaires pour qui les employés ne sont qu'une marchandise périssable, les problèmes physiques (les fameux Troubles Musculo-Squelettiques)...

Ce que j'ai aussi apprécié dans ce téléfilm, c'est que la grande distribution n'est pas stigmatisée à outrance et les caissières ne sont pas prises pour des pauvres petites femmes écrasées par la société et brimées par tout ce qui les entourent. Au contraire, malgré des difficultés réelles au travail, elles se battent pour vivre et pour avoir une vie à côté. Ici, la chorale est leur exutoire et un vrai moment de bonheur pour elles.

Au final, j'ai passé un bon moment devant ma télé.

 

POUR (RE)VOIR "A VOS CAISSES !" CLIQUEZ ICI

  (n'est plus disponible)

 

Pour info : non, ce n'est pas le film tiré de mon livre même si certaines scènes peuvent y faire penser. En même temps, il est normal de retrouver des situations similaires, c'est le quotidien de bien des femmes (et quelques hommes aussi). J'ai particulièrement été touchée quand au début du film la fameuse réplique dont j'avais parlé il y a maintenant assez longtemps s'est retrouvée portée à l'écran : "si tu ne travailles pas bien à l'école, tu finiras comme la dame" (à quelques mots près)

Et puis, j'avais lu (source) que Léa Drucker avait lu "les tribulations d'une caissière" pour s'imprégner du rôle, elle avait donc quelques bonnes bases ;-)

 

 

Et vous ? Vous en avez pensé quoi de ce téléfilm ? Vous avez aimé, pas vraiment ou carrément détesté ?

Commenter cet article

Julia 23/03/2011 20:26


Bonjour,
Je viens de découvrir par hasard les commentaires sur le téléfilm A vos caisses!
Et je suis heureuse qu'il ait ou vous plaire à toutes (tous?) et/ou touché car j'y ai participé ( je joue le personnage de Cheryl, meilleure amie de Marie-jo et éprise d'Antoine.
Pour répondre à la question soulevée, certains d'entre nous ont en effet lu Les tribulations, et c'est mon cas ( je l'avais découvert pour préparer un autre rôle). En tout cas, juste cous dire que
nous étions tous heureux de pouvoir parler de ce sujet en essayant de combiner un maximum le réalisme de celui-ci avec un peu de fiction pour faire sourire et toucher les spectateurs. Le film a
d'ailleurs eu beaucoup de succès, ce dont nous nous sommes beaucoup réjoui bien sur.

Bien à vous

Julia


Anna Sam 24/03/2011 20:03



bonjour Julia,


Merci pour votre passage par ici et très sincèrement, il y a dû y avoir beaucoup de caissières à apprécier ce téléfilm rempli de vérités qui transparaissaient au fil de l'histoire.


Très bonne continuation :)



yoyo 20/01/2011 07:22


J’adhère aussi ^^


Rulman 26/12/2010 14:56


Biensûr, il y a la façon de dire les choses, et c'est très important, car on peut dire ce qu'on pense, mais sans mordre.


Samoth 24/12/2010 09:11


Bonjour
mon commentaire à était fait sur FB.
:-)
Est ce que vous avez eu des échos des comédiens qui nt lu votre livre ou pas ?
Bon reveillon et joyeux Noël !


Val 22/12/2010 16:37


Petit commentaire supplémentaire puisque j'avais déjà posté ma pensée dans "Et le film sera".
J'ajouterais, au sujet de la fameuse (mais non moins stupide)réplique de la mère à sa fille, que Marie-Jo a répondu du tac au tac "Oui, mal payée, sourde et transparente" ou quelque chose comme ça.
Ah ! Elle était remontée, la Marie-Jo, sur ce coup-là !!!
Biensûr, il y a la façon de dire les choses, et c'est très important, car on peut dire ce qu'on pense, mais sans mordre.

J'ai biensûr beaucoup aimé ce téléfilm, comme dit précédemment.

Bisous et bonnes fêtes à toi Anna ! Bonnes fêtes à tous !