Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Leçon de vie

30 Juin 2009, 11:00am

Publié par Miss pas touche

(illustration de Èm - son blog)

Il est certains mots, certaines actions, certains principes derrière lesquels nous courons tous plus ou moins. Il en est un (parmi d'autres) auquel je tiens particulièrement. Lorsque je rencontre une personne et que nous sommes amenés à avoir un échange verbal bref ou long, j'entame toujours par un "bonjour" (ou "bonsoir" ou "salut" selon la circonstance et l'interlocuteur...).
Comment ? Vous dites ? Cela n'a rien d'extraordinaire ? C'est même complètement banal ? Mais vous avez parfaitement raison ! Cependant, pour un certain nombre (voir un nombre certain) de nos contemporains, ce doit être un concept tellement abstrait, tellement éloigné de leur vie que ce terme semble juste absent de leur dictionnaire (un peu comme le "merci" et le "s'il vous plaît" d'ailleurs...)

Il y a déjà quelques mois, je vous avais relaté cette histoire : on dit bonjour d'abord.
A l'époque, forte de ce principe et de ces illusions, j'espérais sans doute apporter un peu d'humanité et de chaleur (oui, je suis très utopique, mais sans rêve, j'ai l'impression de manquer quelque chose d'essentiel dans ma vie) lors de mes rencontres avec mes clients.

Seulement, on ne sait jamais qui on rencontre... Et ce jour là, il eut certainement mieux valu que j'observe avant de parler...


Une cliente avec une poussette arrive à ma caisse. Tout sourire, je lui lance un bonjour (comme c'est original...). Au même moment, la jeune femme s'était penchée vers la poucette et s'occupait du petit qui était à l'intérieur. Elle était donc dos à moi et sur le coup, j'ai pensé qu'elle ne m'avait pas entendu.
Je réitère :
- Bonjour

pas de réponse

Un peu plus fort :
- Bonjour

Toujours rien

Je persévère encore :
- Bonjour

silence

Le manège dure comme ça pendant environ 30 secondes. La cliente était toujours penchée sur la poussette. Je lance encore quelques "bonjour". Oui, on pourrait prendre cela pour de l'acharnement mais autant d'indifférence m'agaçait...

Puis, quand la cliente se tourne enfin vers moi, j'ai perdu tout sourire et suis à la limite d'être carrément désagréable...
Sans grande conviction, je tente un dernier "bonjour" et la cliente, elle tout sourire, me fait un geste de la main et me dit bonjour en langage des signes.


Vous savez quoi ? Ce jour-là, c'est moi qui ai reçu une leçon de vie et pas des moindres...
On ne sait jamais qui est face à nous. Juger est tellement facile quand on ne sait rien de l'autre !


----
ticket de caisse bis :
J'ai envoyé une newsletter dimanche soir. L'objet de ce mail était de vous demander de répondre à un petit sondage sur les préoccupations principales des caissières et caissiers.
Exclusivement réservé aux employées et employés de caisse.
Si vous n'êtes pas inscrits à cette newsletter mais que vous souhaitez participer (plus nous serons nombreux à répondre, plus le résultat aura de poids), vous avez toutes les infos sur le forum : ICI
Vous pouvez répondre en commentaire à la fin de cet article ou m'envoyer vos réponses par mail (contact)
Merci beaucoup à toutes celles et ceux qui ont déjà répondu et surtout n'hésitez pas à faire passer ce sondage auprès de vos collègues.

Commenter cet article

Mel 29/07/2009 15:08

J'ai lu avec bcp d'attention (et puis après de révolte) ton article "On dit d'abord bonjour".
Pareil pour moi, alors que certaines caissières disent plus ou moins bonjour, moi je lance un grand "bonjour" à chacun(e) de mes client(e)s qui se présentent devant moi à la caisse. Et c'est très rare qu'ils ne répondent pas. Quand ils ont ce "malheur" (lol) je peux te dire qu'ils sont expédiés vite fait, mal fait .
Je n'ai jamais osé faire comme toi, mais c'est vrai que ça les remettrait à leur place, non mais.
Et dans ton cas, elle trouve encore le moyen de râler cette c..ne !!! J'hallucine la manière dont les gens nous considèrent.

Mel

liza 24/07/2009 15:38

Je viens de lire ton livre , j'ai vraiment adoré ! et moi qui travaille au mc do je remarque que les clients c'est vraiment TOUS les mêmes ^^
Merci pour ce livre !

Gossip Boy 10/07/2009 16:31

Coucou Anna,

Effectivement cette fois c'est toi qui a pris une leçon de vie. Mdr
En même temps tu ne pouvais pas deviner.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

La Ménagère 10/07/2009 10:03

Bonjour! J'arrive sur over-blog, je suis carrément impressionnée d'être en votre compagnie, j'ai entendu parler de vous, (mais je n'ai pas lu vos livres, autant l'avouer...) Je reviendrai!

Miss pas touche 12/07/2009 12:08


bonjour, ah tu verras sur overblog, il y a plein de très bons blogs ;o)
et la communauté est très active (c'est top quand tu démarres et que tu as des questions...)


Danielle 07/07/2009 14:39

Bonjour,
Moi je serais plutot du cote cliente. J'habit a 4000 kilimetres de l'Europe mais je suppose que les conduites et les habitudes sont a peu pres les memes. Je voudrais pourtant dire, sans pour autant excuser l'impolitesse et la grossierete, que l'attitude agressive ou rude de certains n'est pas dirigee directement envers la caissiere, mais envers la caissiere en tant que representante de la grande boite dans laquelle elle travaille. Comme la caissiere le client est de plus en plus la victime de ces grandes surfaces ou grandes entreprises (comme les telephones) qui veulent notre argent mais donner un minimum en retour. Ainsi il y a quelques annees on voyait des jeunes gens ramener les caddies eparpilles sur les parkings. Les supermarches payaient (meme si au SMIC) quelques jeunes pour faire un travail qui n'exigeait pas de diplomes. Maintenant c'est le client qui doit travailler pour le super. Il faut trouver la monnaie pour prendre le caddie, et apres avoir sillonne le super (souvent avec les enfants), chercher les produits bon marche, souvent inaccessibles en haut des rayons,ou bravant le lumbago pour atteindre ceux caches sur les etageres du bas, il faut faire la queue, car comme par magie, il y a toujours moins de caissieres que de clients qui font la queue.
Revenue au parking, apres avoir rempli le caddie, vide le caddie (a la caisse), rempli caddie, et une nouvelle fois vide le caddie dans la voiture, il faut retraverser tout le parking dans les deux sens (avec les enfants, a moins que vous ne les ayez enferme dans la voiture).
Etonnant que vous soyez en rogne contre les grandes surfaces!!!