Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La valse à quatre temps du ticket restaurant

10 Mai 2009, 09:30am

Publié par Miss pas touche

Vous faites peut-être partie de cette catégorie de travailleurs (par contre, si vous êtes étudiants, chômeurs, femme au foyer ou retraité, vous ne faites pas partie du panel comme une partie des travailleurs eux-mêmes en fait...) qui recevez chaque mois des tickets restaurant financés en partie par votre employeur. Tickets créés pour permettre aux employés ne pouvant pas rentrer chez eux de pouvoir manger le midi à moindre frais. Une participation plus ou moins importante de la part de l'entreprise offre des tickets de 2 à une trentaine d'euros. Pour les plus bas prix, un sandwich (jambon et sans beurre... sinon ça dépasse le budget), pour les gros budget : un bon restaurant (vin compris). Si les plus élevés sont assez rares (je ne pense pas qu'il y ait de limite de prix dans un sens ou dans l'autre d'ailleurs), entre les deux extrêmes vous avez une infinité de tarifs : 3€, 2,57€, 4,50€ ou 6,79€... Bref, vous pouvez faire tous les centimes si ça vous amuse.

S'il y a quelques années, les tickets restaurant servaient pour aller manger le midi... au restaurant (ou cantine ou self), cela a pas mal évolué. Il faut dire que lorsque le ticket est assez faible, bon nombre de travailleurs se tournent vers les sandwicheries et si possible vers les grandes surfaces vendant aussi ces sandwichs à plus bas prix, permettant aux gens le luxe d'ajouter une boisson (33cl faut quand même pas exagérer... ou un dessert).

Mais là où ça devient drôle (et digne d'un des 12 travaux d'Astérix) c'est de comprendre comment chaque magasin fonctionne, qui accepte quoi, quand et pourquoi...

Petit exercice pratique :

Début de mois, vous faites partie de cette catégorie de travailleurs qui avez reçu vos carnets de tickets restaurant pour le mois (un ticket par jour travaillé). Vous avez pris l'habitude depuis longtemps de vous cuisiner votre gamelle pour le midi (au bout de quelques mois, les pizzas, sandwichs et autre paninis vous sont définitivement devenus immangeables), du coup, vos tickets restaurant vous ne vous en servez plus comme indiqué précédemment.
Certes, vous allez au restaurant deux ou trois fois dans le mois avec votre conjoint et enfants si vous en avez. C'est bien sympa, ça fait plaisir à tout le monde mais idéalement, vous préféreriez aller un peu moins au restau et récupérer une partie de cette somme pour faire vos courses. Comment faire ?

Une règle d'or à connaître : on ne rend jamais la monnaie sur un ticket restaurant.
Enfin, il paraît... après, il existe des exceptions, même aux règles d'or et du coup, certains magasins acceptent de rendre 50 centimes maximum sur un ticket ou jusqu'à 20% du prix : pratique pour un ticket de 6,27€... ou sans limite...
Bref, pour la règle d'or, on repassera...

Revenons à nos moutons.
À l'entrée de certaines grandes surfaces vous voyez un autocollant de collé sur les portes vitrées coulissantes ou à côté de l'accueil (ou nul part parfois) où il est indiqué : « ici on prend les tickets restaurant » ou « tickets restaurant bienvenue », etc...
Quand vous avez repéré un magasin offrant ces possibilités de paiement, vous êtes généralement contents (et si en plus ils prenaient les chèques vacances...). Vous savez que vous allez pouvoir payer vos courses avec ces tickets.
Mais comment ça marche ? Qui prend quoi ?

En caisse, ça pourra donner un peu tout ça (et plus encore...)

Possibilité 1 :
Ticket restaurant ? On prend pas. Non du tout.

Possibilité 2 :
Alors pour les tickets restaurant, on peut prendre pour uniquement ce que vous achetez dans le rayon traiteur à la coupe.

Possibilité 2bis :
La même que la 2 mais avec une contrainte horaire : le midi.

Possibilité 3 :
Oui, on prend les tickets restaurant mais uniquement au rayon traiteur à la coupe ou rayon traiteur en libre service.

Possibilité 4 :
Bien sûr qu'on prend les tickets restaurant. Ça fonctionne pour tout ce qui est alimentaire dans la limite de 40% (ou autre pourcentage) du montant total de vos courses alimentaires.

Possibilité 5 :
Oui, vos tickets restaurant fonctionnent pour vos achats alimentaire dans la limite de 10 (ou autre nombre) tickets restaurant par ticket de caisse (quel que soit le montant du ticket restaurant bien sûr).

Possibilité 6 :
Alors, les tickets restaurant, on les prend pour tout ce qui est courses alimentaire, boissons (hors alcool)... Des limites ? Non, aucune.

Possibilité 7 :
Oui, on prend vos tickets restaurant. Des rayons particuliers ? Euh.... non, j'crois pas. Bah, donnez, ça ira bien.

Etc...
Et vous allez très certainement me dire que dans votre magasin, c'est encore différent... Et je ne pourrai que vous croire.

Côté caisse, ça donne un peu ça aussi :

Possibilité 1 :
note interne : on ne prend pas les tickets restaurant

Possibilité 2 :
Nouvelle note interne : on prend les tickets restau mais pour un montant maximum de 15€ d'achat alimentaire

Possibilité 3 :

Nouvelle nouvelle note interne : dorénavant on prend les tickets restaurant pour tout achat dans le rayon traiteur.

Possibilité 4 :
Nouvelle nouvelle nouvelle note interne : les tickets restaurant sont acceptés pour tout achat alimentaire (hors alcool) sans limite.

Possibilité 5 :

Nouvelle.... note interne : Dorénavant, nous ne prenons plus les tickets restaurant


Et puis, il y a aussi quelques dialogues sympathiques en caisse autour de ce petit papier...

Client prévoyant :
J'ai mis toutes mes courses alimentaire en premier pour que je les paye avec mes tickets restaurant

Client pressé (toutes les courses sont passées) :
Au fait, j'ai des tickets restaurant, mais je dois avoir que de l'alimentaire.
(la caissière regarde le ticket et note : bière, DVD, lessive...)

Caissière avec client prévoyant :

Parfait, je fais un sous-total à la fin de vos courses alimentaire, comme ça, je pourrai vous dire quel montant vous pouvez régler avec vos tickets restau.

Caissière avec client pressé : (comment ça, elle exagère ? Elle ne fait que son boulot... mais elle a quand même le droit de sourire intérieurement)
Ah, il va falloir vérifier tout votre ticket de caisse. Je vais devoir tout compter
(certaines vont faire de tête et à peu près pour ne pas faire trop perdre de temps, d'autres vont prendre une calculette et tout compter scrupuleusement au centime près)


Et le vice va parfois jusqu'à :
Note à l'usage de notre aimable clientèle :
Dans ce magasin, tickets restaurant acceptés pour tout ce qui est alimentaire.

Un client passe en caisse avec un caddie bien plein, un rangement plutôt anarchique sur le tapis de caisse (comprenez mélange : alimentaire et non-alimentaire). Au moment de payer, le client sort ses tickets restaurant (un carnet plein) et dit qu'il paye avec (on s'en serait douté d'ailleurs). La caissière lui explique alors que ça ne marche que pour l'alimentaire et qu'elle doit calculer pour voir le montant maximum qu'elle pourra prendre avec ce mode d'achat.
Au bout de 5 bonnes minutes (oui, le caddie était vraiment bien rempli), la caissière (assez contente d'avoir tout calculé) annonce :
- Sur l'ensemble de vos courses dont le montant total est de 148,90€, je peux vous prendre jusqu'à 97,70 € en tickets restaurant.
(elle est même fière de donner un montant aussi juste)

Le client :
- Bah de toute façon, avec mes 10 tickets à 3,25€, je ne risque pas de dépasser le montant...


D'une cruelle simplicité... non ? Non, définitivement pas...

Et pour les chèques vacances ? Euh... Renseignez-vous à l'accueil de votre magasin, merci.


Copyright : "Ticket restaurant" © est une marque déposée

Commenter cet article

dvla address 18/08/2009 11:54

Mais je pourrais vous corriger par contre. Car j'ai relevé quelques erreurs dans vos écrits : autant orthographiques que grammaticaux, quant à "restau" non ! Moi je n'écrirais pas cela. Pas plus qu'un "autocollant collé" parce qu'un autocollant est forcément collé. Mais c'est vous l'écrivaine reconnue par un éditeur et quel éditeur. Et puis aussi, je n'ai pas fait d'études comme vous. Donc : chut !

betclic 03/08/2009 23:12

En effet ces derniers temps c'est trop galère de payer avec les tickets restaurant, il faut dire que les choses change et ce complexe jour après jour!
C'est un vrai plaisir de lire vos articles! j'admire beaucoup votre blog!

waterproof digital 27/07/2009 20:59

Il n'y a pas de raison d'avoir l'impression de se faire voler, Aurélie, si on ne peut pas te rendre la monnaie sur un TR.
C'est techniquement impossible dans bon nombre d'endroits, voilà tout !
Et puis c'est comme pour les Avoirs : c'est au client de faire en sorte que la somme des articles achetés soit égale ou supérieure (de 1 ct minimum)au montant de l'Avoir, du TR ou de tout autre bon d'achat.

Lydia+CHAMARIE 08/06/2009 09:27

Je vous félicite d'avoir pu faire une telle réussite avec votre blog des caissières. Moi qui ai écrit plusieurs livres et plusieurs histoires n'ai pas eu autant de chance. Dommage !

Mais je pourrais vous corriger par contre. Car j'ai relevé quelques erreurs dans vos écrits : autant orthographiques que grammaticaux, quant à "restau" non ! Moi je n'écrirais pas cela. Pas plus qu'un "autocollant collé" parce qu'un autocollant est forcément collé. Mais c'est vous l'écrivaine reconnue par un éditeur et quel éditeur. Et puis aussi, je n'ai pas fait d'études comme vous. Donc : chut !
Amicalement,et je m'excuse mais les fautes, je ne supporte pas. C'est une seconde nature...
Lydia

Unibet 29/05/2009 14:22

C'est vraiment un blog plein d'humour, j'adore toutes ces anecdotes plus marrantes les unes que les autres! merci!