Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vos histoires de caisse (26)

23 Février 2009, 08:30am

Publié par Miss pas touche

Et c'est reparti pour un tour d'horizon de caisse, spécial papier cadeau (oui Noël est passé depuis quelques temps déjà), canard, préservatif et miarcle...

Que d'aventures !

 

 

 

Camille

 

Ah les périodes de Noël, les parents ne savent plus où donner de la tête... À Noël dernier, un couple de jeunes parents passe à ma caisse... Tout se passe bien, monsieur règle pendant que madame met dans les sacs. Et là, madame me pose une question :

- Avez vous du papier toilette pour les cadeaux?

Je m'efforce de ne pas rire et tout en rentrant dans son petit lapsus, je lui dis très sérieusement:

- Très bien, alors vous préférez simple, double ou triple épaisseur ? Peut-être une marque précise ?

Et là le monsieur explose de rire (ayant suivi toute l'histoire). Madame n'ayant pas fait attention à sa bêtise, je lui explique rapidement et se met à rire par la suite et me dit:

- Excusez-moi mademoiselle, je ...

Je lui dit :

- Pas de soucis, je vous souhaite de passer une bonne soirée et si vous le souhaitez vous avez du papier cadeau à l'accueil!

 

 

Alice

 

J'étais affectée à la caisse MG, c'est-à-dire tout ce qui concerne ce qui ne se mange pas, en gros (je ne sais pas exactement ce que ces initiales veulent dire, c'est triste...). L'heure de la fermeture approchait et il n'y avait pas grand monde dans cette partie du magasin. C'est alors que je vois arriver un père de famille et ses deux filles d'environ 6 et 8 ans avec un panier rempli de choses diverses et variées du genre gel douche, stylos, deux ou trois jouets pour les gamines, etc... L'homme dispose donc ces achats devant moi, ce que j'apprécie particulièrement (comme ça on passe les articles plus vite). Et puis, le plus discrètement du monde, il dépose dans un coin un tube de gel lubrifiant intime. Je l'imagine priant intérieurement pour que personne ne voit "ça". Je commence à scanner le tout et là, l'ainée des deux fillettes lance un tonitruant :

- Tu te lubrifies, Papa ?

À ce moment, j'ai dû arrêter le scanning, prendre trois ou quatre inspirations rapides, me masser les joues et essuyer la petite larme qui commençait à couler de mon œil. J'ai tout fait pour éviter le regard du monsieur dont la couleur oscillait entre le blanc cadavre et le rouge coquelicot et qui essayait de rattraper la bourde par un « ça ne te regarde pas » sévère. J'ai eu la plus grande difficulté à annoncer « 18€53, s'il vous plait ».

Le client a remballé ses courses et payé à la vitesse du son, ce qui m'a permis de rire à m'en étouffer dès qu'il fut éloigné d'au moins un mètre cinquante. Depuis, je ne comprends pas, cet habitué ne passe plus à ma caisse même si personne n'y fait la queue.



 

 

Marg

 

les consignes venaient d'être présentées : une pièce d'identité si le montant dépassait un certain montant. ou en cas de client « louche » (ça restait donc à notre libre appréciation).

un monsieur très BCBG achète pour bien plus que la somme limite pour la pièce d'identité

poliment je lui demande donc s'il peut me présenter sa carte d'identité. Air furieux et courroucé du client qui commence me dire qu'il n'en était pas question, pour qui le prenait-on etc...

je lui explique donc que ce sont les consignes et je lui montre le petit panonceau qui précise le texte de loi.

Là-dessus monsieur le client me regarde dédaigneusement et me dit que la loi il la connait bien mieux que moi (je n'en doutais pas, je n'étais qu'en BTS de comptabilité) et qu'il connaissait le directeur, que ça ne se passerait pas comme ça...

Tout en me sortant sa tirade et ses menaces (car j'allais être virée, il connaissait personnellement le directeur), il m'a donné une pièce d'identité que j'ai recopié.

Je lui ai rendu ses papiers en le traitant mentalement de gros c****d (non pas de « canard »...), lui ai fait mon plus beau sourire et il est parti en agitant beaucoup les bras


 

 

Fanny

 

Je me trouvais derrière ma caisse, comme un jour ordinaire, lorsque un petit monsieur vient à ma caisse (une bonne soixantaine d'année). Donc je l'accueille, commence à passer ses articles quand le pack de jus d'orange ne passe pas, je sors alors une bouteille du pack en crevant le plastique (normal quoi) et là le monsieur me lance :

- Ah bah, ça se voit qu'vous avez l'habitude de mettre les préservatifs, vous !

Je le regarde d'un air interrogatif ?!?

Après j'ai fini de passer ses articles sans dire un mot, toute rouge gênée par sa réflexion.



 

 

Louisiane

 

Tiens, il y a quelques temps (un matin), j'étais à une caisse moins de 10 articles. Il n'y avait pas grand monde, et une dame avec un chariot plein voulait passer à ma caisse. Je lui explique que c'est une caisse rapide, et lui recommande d'aller à une autre caisse pas loin. Elle insiste. Je lui explique que si quelqu'un arrive avec une baguette de pain, il devra attendre, et la caisse rapide perdrait de son sens. Furieuse, elle s'est dirigée vers une autre caisse, et je l'ai entendu se plaindre à d'autres clients, à la caissière... Plus fort encore : aux agents de sécurité puis à l'accueil où elle a rédigé une lettre pour la direction ! Quelques minutes après, un agent de sécurité vient me voir et me dit qu'en réalité, la cliente s'était trompée de caisse, qu'elle avait cru que c'était une caisse prioritaire, et que je ne voulais pas la faire passer. Étrange, je lui avais pourtant répété plusieurs fois que j'étais à une caisse rapide.... Si j'avais pu quitter ma caisse pour m'expliquer avec la cliente, je l'aurai fait. Un peu plus tard, elle est passée devant ma caisse, l'air de rien, même pas une excuse...Je n'ai jamais vu autant de mauvaise foi chez un adulte. Moi qui pensais qu'avec l'âge on devenait plus sage...



 

 

Vava

Miracle à la supérette

 

Je travaille dans une supérette, la façade vitrée transparente laisse entre les 3 caisses du magasin et le trottoir du centre ville, quelques mètres à peine…

Un jour en caisse, passe une mamie qui, en prenant appui sur sa canne en bois, parvient tant bien que mal à avancer, à régler ses achats et avec mon aide, à mettre ses courses dans des sacs. Elle s’en va.

Quelques minutes après, le client la succédant affiche un grand sourire, en regardant au dehors et s’écrie :

- Miracle !

Les clients à proximité et moi-même, nous tournons tous la tête. Sur le trottoir, notre mamie tient un sac de courses dans chaque main (effet balancier visiblement parfait), elle a tout simplement oublié sa canne en caisse et elle avance tranquillement dans la rue qui longe le magasin!

Nous avons beaucoup ri en la voyant marcher de façon insouciante alors qu’elle semblait ne rien pouvoir faire sans cette fameuse canne, un client est allé la lui rapporter et la mamie a aussitôt repris son ancienne démarche mal assurée.

Grands sourires à nouveau aux environs de ma caisse, commentaires un peu psycho tous azimuts…

Comme quoi, pas besoin d’aller jusqu’à Lourdes dans certains cas, descendre à la supérette du coin peut suffire pour retrouver toutes ses capacités physiques!

Je n’ai qu’un regret quand à ce qui s’est passé : avoir laisser le client rapporter sa canne à la mamie.



 

Aline

Je suis serveuse, j'encaisse souvent pas mal de choses.

 

Je faisais mes petites courses à l'hyper en face de mon boulot, j'échange un jovial bonjour avec la caissière qui me fait un grand sourire, et me lance un "

Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ?

Après quelques (courts) instants de réflexion, il s'est avéré qu'elle avait été ma cliente quelques jours auparavant, dans le restaurant où je travaille...

Elle avait le même prénom que moi, en plus. Maintenant, si je la repère en caisse, je vais la voir automatiquement.

 

Un autre jour, je devais payer en CB, et machinalement j'ai validé, attendu que le ticket sorte, l'ai arraché puis validé, et l'ai tendu avec ma carte au caissier... qui a éclaté de rire. Quand j'ai réalisé... je l'ai rejoint dans son fou rire. Il m'a dit que ça lui arrivait régulièrement avec des caissières, aussi...


 

Commenter cet article

nancy normandin 01/07/2009 01:16

merci pour le bon livre, je suis moi meme caissiere depuis 20 ans au cananda et nous vivons la meme chose maintenant je suis dans la cours des chefs j aimerai peut-etre ecrire ce que les caissieres et commis me font vivre ca serait vraiment drole. merci encore ca fait du bien de ne pas ce sentir seul au monde a vivre de cette facon

lyll 10/06/2009 12:26

Excellent blog. Ouais le coup des caisses prioritaires que tout le monde emprunte c'est parfois genant. Enfin ca l'etait pour moi quand je faisais mes courses enceinte de 8 mois...Les hormones me rendaient un peu agressive envers les genas qui ne respectaient pas la regle.

Marine 02/06/2009 21:27

MG = matières générales

gadou 01/06/2009 10:26

très drôle les histoires, mais lorsqu'on les vit au fil des jours, c'est fatiguant. Car même si certaines personnes sont gentilles d'autres sont méchantes et blessantes.

Unibet 05/05/2009 11:13

Elles sont trop droles toutes ces histoires de caisse