Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vos histoires de caisse (24)

8 Décembre 2008, 23:00pm

Publié par Miss pas touche

(illustration de NoTTo, il est de retour...
avec son humour toujours aussi décapant!)

Voilà enfin le retour de vos histoires de caisse après quelques semaines d'absence...
Le temps file très vite et l'arrivée des fêtes de fin d'année accélère beaucoup nos activités à tous.
Bon courage à toutes celles et tous ceux qui travaillent d'arrache-pied pour que les fêtes de Noël soient une réussite dans les foyers.

Salomé

Une femme d'une cinquantaine d'années dont je passe les articles le plus normalement du monde :
- (moi) Cela fera 49.52 euros, s'il vous plaît.
- Vous voulez bien me débarrasser de ma monnaie ?
- Pas de problème.
Elle paie 48.52 euros avec de la monnaie, 2€, 1€, et tous les centimes disponibles. En me mordant la joue, je fais des petits tas de cinq euros et 1 euro pour les centimes, recompte, empêche quelques pièces de glisser entre la caisse et le tapis, et enfin...
- Il manque 1€, madame.
Majestueuse, elle me sort un billet de 50€ de son sac.
J'en étais bouche bée, et j'ai eu beaucoup de mal à lui sourire en lui disant au revoir. "Le client est roi"...


Ou encore, un homme au regard vicieux qui me regarde avec insistance tout le temps où je m'occupe de ses articles. Au moment de payer, il me montre sa carte bleue avec un sourire et dit "Je peux vous la mettre ?"
18 ans à peine, et les joues rouges...


Et pour finir, un couple assez BCBG passe à ma caisse en me disant à peine bonjour. La dame porte un manteau de fourrure (qui me semble vraie). Je passe leurs articles, notamment des berlingots d'eau de Javel.
Ils paient, et repartent. Quelques minutes plus tard, ils reviennent, l'air absolument furieux.
- Je veux que le magasin rembourse mon vison (donc j'avais raison sur la valeur du manteau). J'ai laissé tomber l'eau de Javel en la sortant du chariot et...
Elle me montre alors le fameux vison, visiblement fichu. J'ai dû appeler au directeur du magasin, qui a lui-même géré cette crise.


Sandrine

J'ai dix ans de caisse derrière moi comme on dit mais cette histoire est restée ancrée dans ma mémoire plus que les autres...
Dans cette supérette je travaillais les dimanches et les jours fériés (il y a une dizaine d'années). C'est l'heure de la fermeture (à midi) et au moment où je ferme le store une cliente arrive. Je lui dis gentiment que le magasin est fermé et que je ne peux plus l'encaisser car j'ai clôturé ma caisse. Elle me regarde méchamment et me dit :
- Mais c'est pas possible, vous ne devez pas fermer...
Je lui rappelle qu'il est midi et que c'est l'heure a laquelle nous fermons habituellement. Elle se retourne agacée et en criant bien fort,
- Vous êtes bien des fonctionnaires tiens!
 Je suis restée abasourdie car nous étions dimanche, il était midi à ma montre et je ne crois pas connaitre beaucoup de fonctionnaires qui travaillent le dimanche... J'aurai bien aimé savoir le métier de cette dame mais elle est partie trop vite.


Oriane

Il s'agissait d'un vendredi soir . Mon père était sorti tard du travail , nous arrivions donc en caisse vers 20h30 . Le caddy contenait les courses de la semaine pour 5 personnes dont 4 ados en pleine croissance , vous visualisez ?
Deux personnes avant nous. Nous prenons notre mal en patience. De toute façon, à cette heure il n'y a plus beaucoup de caisses ouvertes. Nous déchargeons peu à peu nos achats, la jeune hôtesse annonce qu'elle ferme après nous (fermeture du magasin oblige).

Lorsque notre tour vient, il n'est pas loin de 21h. La caissière semble réellement fatiguée mais toujours souriante et aimable.

- Bonjour, monsieur ! lance-t-elle à mon père en faisant passer le premier article sur le scanner...

Et... pas le plus petit bip ! Rien ! Autre tentative ! Troisième tentative avec un autre article...
Rien !
La jeune femme appelle la chef de caisse et après quelques minutes, il faut nous rendre à l'évidence : le scanner de codes barre a rendu l'âme !
Mon père et moi proposons de changer de caisse, c'est normal !

Et là, l'hôtesse prend une grande inspiration, nous fait son plus beau sourire et dit :
- Ce n'est pas la peine, on va se débrouiller.

Eh bien, croyez-le ou non, elle a tapé l'ensemble des codes barres à la main !! Ça a pris 20 minutes. L'hôtesse avait toujours son sourire .

Quelques semaines plus tard , nous sommes par hasard retombés sur sa caisse et nous nous sommes reconnus. Il y a eu un véritable instant de grâce lorsque le scan a fait " Bip ! " au premier article.

Cécile

Je suis caissière dans une jardinerie-animalerie. Et dans ces commerces, les animaux sont autorisés. Donc, j'étais à mon poste et j'encaissais des clients qui faisaient la queue. Tous en faisant mon activité, je regardais autour de moi le va-et-vient des personnes aux abords immédiats. Là, mon regard se pose sur une cliente accompagnée d'un caniche. Ce dernier passait son temps à renifler les moindres recoins. Là j'ai pensé : « Non pas ici ! ». Juste à ce moment là, je rendais la monnaie à un client en face de moi et le remerciait de sa visite, tout en passant au suivant : « Bonjour... ». Je prends une seconde pour faire un rapide tour d'horizon. Mais plus de dame, ni de chien ! Un « Ouf ! » me vient à l'esprit. Mais je n'avais pas encore remarqué que la cliente avait fini par passer à la caisse d'à côté. J'observe "Kiki" du coin de l'œil, qui est toujours à sentir le moindre centimètre carré. Puis la dame s'en va avec son canidé. Alors libérée de toute activité, je fais le tour de mon poste pour donner un petit coup de balai. Et là ! Je m'aperçois que "Kiki" avait levé la patte sur ma caisse à différents endroits. Beurk ! Ha! Nos amis les bêtes !

Audrey

Ma sœur et moi étions caissière dans la même grande surface, ce qui nous a permis d'échanger pleins anecdotes toutes aussi croustillantes.
Un jour, un papy passe en caisse avec un pack de soda ouvert, il manquait juste une bouteille sur les six, ma sœur lui fait gentiment la remarque qu'il y a une promo sur le pack (5 achetées et la sixième gratuite).
Le papy s'énerve et fait un scandale car on avait pris LA bouteille gratuite du pack! On ne savait plus où se mettre et surtout quoi lui répondre...

Valérie

Il y a quelques temps, ma chef m'appelle à ma caisse et me dit de fermer ma caisse pour aller en pause. Je demande à mes derniers clients de mettre le panneau "caisse fermée" au bout du tapis. Je continue de m'occuper de mes clients et tout d'un coup j'entends :
- Non c'est pas possible ça fait 10 minutes que j'attends !
Je tourne la tête et je vois une cliente en train de râler après les derniers clients, ceux à qui j'avais demandé de mettre mon panneau fermé.
Je laisse courir, je ne dis rien et la femme continue de râler. Je m'occupe de mes derniers clients et arrive le tour de cette "fameuse" cliente. Je scanne son vélo et là je lui dis
- Je peux me permettre de vous dire quelque chose.
elle me répond :
- Non sinon je vous laisse le vélo.
Alors je décide de me taire. en fait cela ne faisait pas 10 minutes que je savais que j'allais en pause et c'est ce que je voulais dire à cette cliente très mal élevée.

---
Ticket de caisse bis :
Je suis invitée à l'Assemblée Nationale pour exprimer aux députés mon avis sur le travail le dimanche.
J'y vais ce mardi et j'espère que nous (j'y vais pour représenter la corporation des hôtesses de caisse) serons entendues.

Commenter cet article

Unibet 09/06/2009 08:36

trop marrante l'histoire, bonne continuation

bookmaker 21/05/2009 02:59

Merci, j'ai bien rigolé lol

Unibet 11/05/2009 12:34

Très sympathiques toutes ces anecdotes.

unibet 03/03/2009 10:00

Ah que d'histoires incroyable il doit vous arriver, je vous félicite néanmoins pour votre patience et votre persévérance!!
Unibet

Anne 16/01/2009 12:33

Bonjour,
en réponse au récit de Sandrine. Je suis fonctionnaire et je travaille dimanche, la nuit et les jours fériés. Je suis contrôleur aérien. Et contrairement à une idée reçue les fonctionnaires ne sont pas des gens qui finissent de travailler à 16h00 pile, mais des gens qui assurent un service public. Ils travaillent donc fréquemment le we et la nuit. Juste pour en citer quelques uns : policiers, personnels hospitaliers, SNCF, éboueur, pompiers...
Ce blog a pour objectif de réhabiliter le métier de caissière si souvent ignoré voire méprisé, alors s'il vous plaît, ne vous comprtez pas de la même façon avec d'autres métiers!