Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N'en faites pas tout un fromage

26 Octobre 2008, 22:30pm

Publié par Miss pas touche

(illustration de Marjolaine Roller - son blog)

Monique est à l'accueil du magasin. Toujours joviale, elle aime être disponible et plaisanter avec les clients. Des années qu'elle travaille ici Monique. Elle commence à bien connaître les comportements des clients et ne s'étonne plus de grand chose. Et comme elle aime le répéter, elle est là pour rendre service aux gens. Alors, qu'ils soient grognons, timides, indifférents ou aimables, elle répond à leurs demandes avec son sourire : « Vous savez, mon sourire, il est gratuit » qu'elle répond, mutine, aux clients désagréables.
Mais, parfois il arrive qu'un client laisse une empreinte dans sa journée, celui qui, par un geste ou une parole, va marquer durablement Monique.
Et des clients étranges autant que désagréables, elle en rencontre pourtant assez régulièrement Monique. Mais ce jour-là, ce client a franchi une nouvelle limite. Il est arrivé en hurlant ce client. Il a commencé à vociférer contre le magasin, le patron et tous les employés. Monique lui a demandé avec son sourire accroché aux lèvres si elle pouvait l'aider à résoudre son problème.
Il lui a crié dessus le client, sans arrêter de gesticuler ses bras et son sac plastique. Il s'estimait lésé par son achat qui se ballottait dans tous les sens. Il criait tellement fort le client que Monique ne comprenait pas très bien ce qu'il disait.
Elle garde toujous son sourire Monique et elle continue d'essayer de rendre service à ce client, visiblement très en colère.
Au bout de quelques minutes, elle finit par comprendre Monique que ce client avait acheté un fromage qui n'était pas bon. Son camembert qui se balançait dans son sac n'avait pas tenu ses promesses et il venait pour se le faire rembourser.
Monique toujours avec son sourire demande au client ce qui ne lui convenait pas. Le client, ulcéré, répond que son fromage était bien trop coulant. Et pour appuyer ses dires, le client sort l'objet, source de cette crise aiguë, du sac. Il le déballe, le montre à Monique et l'écrase avec force sur le comptoir de l'accueil. Le client l'étale et apparemment enfin satisfait de son coup d'éclat s'en va, triomphant.
Oubliant le remboursement, les cris, l'attroupement des clients curieux de comprendre l'origine des éclats de voix, le client sort. Il a le sourire aux lèvres.
Et Monique, elle, elle l'a perdu son sourire en découvrant son comptoir maculé de fromage coulant et odorant à souhait. Monique commence le nettoyage avec de l'essuie-tout et découvre qu'au lieu d'enlever le camembert, elle l'étale de plus belle...
Monique a perdu son sourire : le spectacle de son comptoir, l'odeur qui embaume l'accueil, les yeux ronds des gens font qu'une larme perle aux bouts de ses cils. Elle ne sourit plus Monique, elle rit aux éclats, des larmes de fou rire aux coins des yeux.
Et entre deux hoquets de rires, Monique prend son micro et annonce :
- Le service nettoyage est demandé de toute urgence à l'accueil. Le service nettoyage. Merci

Monique, son sourire elle l'offre à tous les clients et certains tentent de le lui voler, sans succès, car des sourires, Monique en a plein ses poches...

---
A relire la fable : Le Corbeau et le Renard de La Fontaine, c'est de circonstance...

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute."
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Commenter cet article

evelyne 18/06/2009 12:34

On dit que le métier d'hotesse de caisse est un métier d'étudiant. Je me permets de dire que ce sont aux caissières permanentes toute l'année de montrer leur professionnalisme et de s'adapter à toutes les sortes de clients. Monique est un bon exemple. Caissière et...cliente avant tout.

evelyne 18/06/2009 11:56

On dit que le métier d'hotesse de caisse est un métier d'étudiant, je me permets de dire que c'est aux caissières permanentes toute l'année de montrer leur professionnalisme et de s'adapter à toute sorte de clients. Monique (n'en faites pas tout un fromage) est un bon exemple. caissière et...cliente avant tout.

paris 12/04/2009 21:50

simpa ce blog, vos articles et reportages sont trés interressant
encore merci
Patrick

chippendales 20/02/2009 22:12

très bon blog j'adore ! bonne continuation
Emilie

Roseline 02/11/2008 20:21

Ah la pauvre Monique à ca place il y a belle lurette que j'aurais perdu mon sang froid alors bravo à elle .
Roseline