Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vos histoires de caisse (12)

11 Mai 2008, 16:58pm

Publié par Miss pas touche

(illustration de NoTTo)

Sur le podium de la semaine, vous pourrez découvrir : un agent de sécurité curieux, une histoire de blonde, 80 centimes de plus, une bouteille de vin, une carte bancaire et une poignée de menue monnaie.
Pas mal...

Karine

Après avoir scanné les articles de toute une petite famille, celle-ci les range bien précieusement dans ses sacs. Soudain l'agent de sécurité du magasin arrive à ma caisse. Il se dirige rapidement vers la mère de famille et lui demande de reculer de quelques pas.
Le mari et les enfants se demandent bien ce qu'elle a pu faire. L'agent et la femme échangent quelques mots puis le vigile repart. La cliente revient à ma caisse. Je ne peux pas m'enpêcher de lui demander ce que l'agent lui voulait.
Mi-étonnée, mi-amusée par ce qui venait de se passer, elle m'explique que le vigile aimait bien son pantalon et lui a demandé ou elle l'avait achetée pour pouvoir offrir le même à sa femme. Ça nous a fait bien rire et heureusement que le mari avait beaucoup d'humour...



Aurore

J'étais en caisse prioritaire, réservée aux femmes enceintes et aux personnes à mobilité réduite.
J'encaisse les courses d'un couple dont la femme n'est plus qu'à quelques jours de l'accouchement, derrière suit une future maman accompagnée de la future grand-mère.
Tout à coup une jeune femme blonde platine déboule et lance avec un grand sourire :
- Je suis enceinte.
Elle paraissait très fière de l'annoncer. Une layette se balançait sur le bout de son index. Je lui réponds que les dames devant elle le sont aussi.
- Oui mais moi plus qu'elles !
Le couple que j'encaissais regarde la cliente enceinte qui était derrière eux (celle accompagnée de sa maman), le mari rit et dit à cette future maman quil faudra bientôt présenter les certificats médicaux. Je souris aussi. La scène est vraiment drôle.

Le couple s'en va en me souhaitant un bon courage. La future maman et la future grand-mère laissent gentiment passer cette dame « à la layette ».
Après son départ, la future maman ne peut s'empêcher de me dire, avec un grand sourire :
- Y a que les blondes pour faire ça !
On a éclaté de rire toutes les trois !

Ce n'est pas une blague sur les blondes ! ça s'est passé le mercredi 6 février 2008... journée des enfants et des mamies.
Mais à ce moment là j'ai eu l'impresion que c'était une blague... Tout y était : un décor classique avec cette scène surréaliste et une grande blonde platine très fière d'elle.
Quand je dis qu'on n'a pas besoin de caricaturer les clients, ils le font très bien tous seuls, l'anecdote ci-dessus en est un excellent exemple.
La scène me fait bien rire, j'avoue.

Nadia

Un client passe a ma caisse, paye ses achats (un gros caddie) et oublie de me présenter sa fameuse « carte de fidélité ». Il me dit que c'est de ma faute et commence à s'exciter...
Je téléphone à ma responsable qui met une dizaine de minutes à venir (il y a beaucoup de monde) ce qui laisse le client de marbre mais impatiente les clients suivants. Ma chef arrive enfin et propose d'annuler tous les articles pour pouvoir passer la carte (je rappelle que c'est un caddie énorme).
Je m'exécute et repasse tous les articles afin de les annuler les uns après les autres.
Le client observe la scène et répète plusieurs fois que c'est de ma faute, qu'il m'avait tendu sa carte et que je ne l'avais pas scanné....
Tous les articles sont annulés.
Je repasse donc une troisième fois les articles pour que cette fois-ci, je prenne sa carte de fidélité. Il règle et apparaît sur le ticket de caisse : « vous avez obtenu 80 CENTIMES grâce à votre carte de fidélité ».
Avant de partir, le client avoue à ma chef qu'il avait réellement oublié de me donner sa carte... Un soupçon de remords peut-être ?

Mais que ne ferait-on pas pour 80 centimes...




Vanessa

Un jour, un type arrive à ma caisse en hurlant que le magasin est une véritable porcherie. Il me dit que du vin a été renversé dans le magasin et que personne ne vient nettoyer.
Je lui demande ce que je dois faire d'après lui vu que je suis en caisse. Il me répond que je pourrais au moins aller nettoyer et que je devrais avoir honte.
Sans attendre de réponse, il s'en va.
Ma collègue de derrière m'interpelle :
- C'est lui qui a fait tomber une bouteille de vin dans le rayon...

Zen attitude...



Catherine

À choisir une anecdote, parmi les nombreuses négatives que j'aurais à raconter, ce sera ma plus jolie.
Un couple et leur fils d'environ trois ans passent en caisse. Au moment de payer, le papa me tend sa carte bleue :
- Je vous donne ma carte.
Et son fils, très étonné, lui dit :
- Mais papa, tu vas plus en avoir des cartes après !!!
S'en est suivi un bon fou rire avec les parents, et un grand échange...

Pour ces petites bulles de bonheur, je n'echangerais ma place pour rien au monde, pour les moments plus désagréables, je m'en irais bien en courant.



Sabine

Un samedi soir, au moment de la fermeture, j'ai un client qui arrive avec trois articles. Je les scanne et lui indique la somme à payer.
- Je peux vous donner des pièces de 1 et 2 cents ? Ça vous arrange ?
- Oui, on a toujours besoin de monnaie.
J'imaginais qu'il voulait m'en donner une petite poignée. Le client sort alors de sa poche un pochon rempli de petites pièces et me paie 2,44 euros avec sa menue monnaie. Je prends son sav et après avoir fait des petits tas par 10 cents (pour être sûre de ne pas me tromper dans mes comptes), je lui rends les quelques pièces qu'il restait.
Avec un grand sourire il me dit :
- Heureusement que ça suffisait, sinon j'aurais du vous donner un billet de 5 euros
Je lui dis bonsoir avec un sourire un peu nerveux car ma caisse débordait de monnaie, le comptage s'en trouvait du coup bien rallongé...
Cela partait d'un bon sentiment de la part du client, car on sait bien que dans les commerces, on a souvent besoin de monnaie. Après, les gens ne peuvent pas savoir que le soir on compte notre caisse. Tous les soirs ou toutes les semaines, dans certains magasins (j'aurais bien aimé voir ça...) ce n'est pas l'hôtesse de caisse qui compte son caisson mais une employée de la caisse centrale...

Mais il faut quand même que appreniez une chose chers clients, la caissière essaie très souvent d'avoir un caisson presque vide pour effectuer un rapide comptage de caisse le soir, et c'est tout un art d'arriver juste... Combien de fois je me suis faite "avoir" et ouvrir un roulot de pièce (ha ! nan! 50 pièces de 1 centimes... zut!) à cinq minutes de la fermeture. Ce sera perdu pour ce soir, mais on retentera demain...
Oui, on s'amuse comme on peut. :-)

EDIT : Le saviez-vous ? (moi pas en tout cas!)
Voilà qui pourra servir à certaines personnes derrière leur caisse un jour ou l'autre. Merci de l'info Anath
(source)
Règlement CE n° 974-98 du Conseil du 3 mai 1998 concernant l'introduction de l'euro
        Article 11 (extrait)
"A l'exception de l'autorité émettrice et des personnes spécifiquement désignées par la législation nationale de l'État membre émetteur, nul n'est tenu d'accepter plus de cinquante pièces lors d'un seul paiement."

---
N'oubliez pas, le concours est ouvert jusqu'à la fin du mois.

---
Et pour les curieux, une petite interview parue ici sur le nouveau blog de psychologies.com (au passage, découvrez donc l'interview de Miss Gally pour son blog d'une grosse, ça vaut le détour)

Commenter cet article

dvd vierge 06/03/2009 22:28

excellentes ces anécodotes
merci

Justine 05/12/2008 22:39

Personnellement, je pense que quand les clients disent : "je vais vous donner de la monnaie, ça vous arrange", c'est surtout pour se donner bonne conscience car quelque part ils culpabilisent de nous donner toute cette monnaie ^^.

caroline 26/06/2008 15:21

coté caisse
je suis caissière dans une grande surface,depuis décembre on a de nouvelles caisse en ilots c'est à dire qu'il ya deux caisses par ilots alors on est deux caissières par ilots on se trourne le dos,
Un jour comme d'habitude je passe des clients ...bi bip... et la caissière qui est derrière moi, me demande mon avis sur le poids d'un sac de bananes ( les clients pèsent eux meme leur fruits et légumes),je doute en effet comme elle, alors elle appelle un responsable.
La responsable arrive va peser le sac puis revient il y avait 500g d'écart avec ce qui était écrit sur l'étiquette.Alors ma responsable demande à la cliente comment elle a pesé ses légumes.Celle ci répond qu elle a pesé normalemnt, puis elle dit: Ah je sais je n'avais pas fait le noeud du sac,quand j'ai pesé le sac.
La cliente a payé son sac de bananes avec le véritable prix.
Il y a quand meme des clients qui se moquent de nous, 500g pour un noeud....,des fois les clients accusent leur enfants à leur place.
C'est du vol manifeste.

teddy 21/05/2008 11:20

Lol. Il y a pire.

Le jour de votre déclaration de caisson fin de mois. Nous sommes dimanche. Il fait beau (et dans le nord c'est rare.) Le dernier client passe à votre caisse. Il vous tend une poignée de centime. Vos collégue ferment leur caisse, alors que vous, vous vous occupez de votre client. Inutile de vous dire que vous avez les nerfs qui monte. Surtout lorsqu'il manque trois centimes, et que finalement, il vous tend son billet de 5 euros...

sylvie 20/05/2008 14:08

je peux vous dire, que dans notre magasin c'est nous qui comptons les caissons et je me mets à la place de la jeune fille