Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vos histoires de caisse (11)

27 Avril 2008, 08:02am

Publié par Miss pas touche

(illustration de NoTTo)


La joie des courses le dimanche, un détour par le monde féérique de Mickey, savoir rendre service, un petit cadeau qui fait plaisir...

Rayms

Côté caisse

Dimanche midi, le magasin a fermé ses portes et comme d'habitude des clients profitent de la sortie des derniers clients pour s'infiltrer incognito par les portes de sortie.
Incognito??? Pour cette cliente ça ne veut sûrement rien dire, elle rentre dans le magasin comme une furie en hurlant :
- C'EST IMPORTANT ! C'EST URGENT.
Et elle passe devant moi en courant. Je n'ai que deux solutions pssibles: soit je la plaque au sol comme au rugby, soit je la laisse passer et je l'encaisse quand elle revient. D'après l'urgence, je me dis qu'elle a un nouveau né qui n'a plus de lait maternisé (comme ça arrive souvent). Alors je l'attends et elle ne tarde pas à revenir toujours en courant, une boite de preservatifs à la main. Un  peu essouflée, elle me dit :
- Vous savez je connais un petit jeune qui a rencontré une petite jeune fille hier soir et il faut qu'ils se protègent.

J'avoue que j'ai eu très envie de rire sur le coup, en me mordant très fort l'interieur de la joue, je suis parvenue à n'esquisser qu'un petit sourire.
J'espère juste pour le petit couple qu'ils n'attendaient pas depuis la veille au soir.

On a beau entendre toutes sortes de choses, il y a toujours une nouvelle remarque qui suprend un peu plus que les précédentes...


Irène

Côté caisse

C'était un mercredi, peu de temps avant les fêtes de fin d'année.
Un monsieur passe à ma caisse. Et là, il me présente son paquet de chocolat que je venais de scanner :
- Vous en voulez un?
Un peu gênée sur le coup j'ai refusé, je lui ai répondu que j'étais sur mon temps de travail et que je n'avais pas le droit.
Après avoir payé, il m'en repropose un. Le voyant insister et visiblement déçu par mon refus la  première fois, je n'ai pas pu lui dire non la seconde fois. Il était tout content qand il est parti et moi ravie de son geste.

La semaine suivante, il repasse à ma caisse et il me dit :
- Je n'ai pas de chocolat cette fois-ci !
Je me suis mise à rire, les clients se demandaient pourquoi, mais ça m'a mis du baume au coeur.


Julie

Côté caisse

A croire que les caissières n’ont pas de vie :
En tant que « caissière du dimanche » je travaille de 9h à 12h mais on ne ferme jamais avant au moins 12h15 le temps que les derniers clients soient partis. Un jour, j’entends une cliente qui dit à ma collègue :
- Ha ben au moins ici vous êtes mieux que chez **** (magasin concurrent ouvrant également le dimanche matin), parce que là-bas midi c’est midi. Les caissières à midi elles comptent déjà leurs caisses.

Si nous on ferme pas c’est qu’on n’a pas le droit, c'est tout. Certains clients doivent simplement oublier qu'on a aussi une vie après le supermarché.



Christèle

Côté caisse

L'autre jour, une petite mamie d'environ 80 ans, arrive à ma caisse. Elle déballe son caddie tant bien que mal. Arrivée au fond du chariot, elle soulève difficilement ses 2 bouteilles de Champomy. Elle m'explique qu'elle a mal à une épaule. Je lui propose de l'aider à sortir ses articles lourds et puis il n'y avait personne derrière elle. La dame refuse poliment en me disant qu'elle avait presque fini. Je passe ses articles et je lui dis :
- Laissez, je vais ranger vos courses dans votre caddie.
Cette petite mamie a été très agréablement surprise que je sorte de ma caisse pour l'aider et m'a remercié comme jamais on ne l'avait fait. Elle en avait les larmes aux yeux et ce visage restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Il y a des gestes qui touchent. Dans un monde où tout tourne autour du « toujours plus vite », savoir encore prendre le temps d'aider son prochain apparaît comme un geste précieux.

Christine

Côté clients

Je me souviens d'une aventure qui nous est arrivée un samedi alors que nous faisions nos courses à Auchan Val d'Europe près de Disney où nous avions passé la journée avec nos jumelles de 4 ans à l'époque....
Nous étions mon mari et moi accompagnés de nos fillettes et de nos frères, soeurs et amis pour l'occasion. On faisait quelques courses avant de rentrer à la maison pour terminer cette belle journée.... L'une de mes fillettes regarde le caissier et lui dit tout sourire :
- Bonjour Mongol.
Nous pensions avoir mal entendu, nous demandons à notre fille de répéter ce qu'elle venait de dire. Mon beau-frère au passage intervient pour sauver sa petite nièce d'une belle réprimande :
- Elle vient de dire « Bonjour mon gars ! ». (ce qui soit dit en passant n'est pas mieux et ne correspond pas à l'éducation que nous leur donnons).
Bref, notre petite fille répète tout haut :
- J'ai dit « bonjour Mongol ! »
Nous la sermonnons :
- Ça ne va pas ? pourquoi tu dis une chose pareille ???
La petite, surprise, regarde le caissier et renchérit
- Mulan, la légende, les mongols envahissent la chine...
C'était le titre du spectacle qu'elle venait de voir à Eurodisney et le caissier était de type asiatique, comme dans le spectacle... C'était somme toute bien innocent et nous en avions fait notre interprétation...
Le caissier lui répond alors :
- Eh oui, je suis un ancien mongol qui s'est bien intégré !!!

Nous en avons tous ri.

Comme quoi, on interprète ce qu'on entend différemment...
Les enfants n'ont pas autant de sous-entendus que les adultes.
De mon côté, j'ai aussi entendu bien des petites réflexions innocentes de la part d'enfants (j'en avais noté quelques-unes ici) qui, interprétées avec un oeil adulte auraient pu froisser plus d'une oreille

Commenter cet article

angélika 01/05/2009 15:35

petite précision: je ne suis plus caissière depuis hier je viens de démissionner je n'en pouvais plus du comportement des gens vraiment courage a ts ceux ki travaille ds la grande distribution et battez vs pour ne pas travailler le dimanche Courage

angélika 01/05/2009 15:28

en un si beau début d'après-midi une belle file d'attente s'allonge devant ma caisse je fais au plus vite pour ke les clients n'attendent pas trop une dame (bien connue ds le magasin pour etre "agréable") passe avc ttes ces courses ds les bras dérrière les portiques antivols Faisant mon travail je lui signale que l'on ne passe pas comme sa sans avoir réglés ses achats et le tout avc le sourire pour ne pas la braquée connaissant son "extréme sociabilitée" Quelle erreure MONUMENTALE ce jour la je me suis faite incendiée comme ce n'ai pas permis et le pire ds tout sa c'est quelle s'est rendu a la gendarmerie pour porté plainte contre le magasin et avait demandé a ma patronne une confrontation entre elle et moi sisisisi je vs jure Trés intelligent de porter plainte quand on s'est ke le magasin est truffé de caméras de surveillance et que l'on a tenté de volé mdr

isabelle 12/06/2008 14:26

une journee comme une autre chez bricolage quand un des clients embete par la queue prend son telephone et hurle qu'il ne veut pas preter sa ferrari a mr.Sarkosy car il lui a rayer la derniere fois idem pour l'helicoptere de tout facon le client en a besoin pour aller a Paris!!!C'etait la 1ere fois que je le voyais et j'ai cru a une blague de mes collegues,obliger non???Et bien non,le client est un habitue et super mito (il y crois dur).Tous les il nous en ressort une, ca nous fait une distraction surtout quand on rentre dans son jeu,alors merci cher client de nous faire rire (meme sans le vouloir!)

lulu 04/06/2008 00:24

à Julie : les clients ne peuvent pas deviner que vous n'etes pas payées après l'heure de fermeture. Si le magasin ferme à midi et que vous comptez encore votre caisse à 12h15, c'est à votre employeur de vous payer, pas au client de deviner ce qui se passe dans l'arrière cour. Soit dit en passant je fais chaque jour 1/2 heure non payée, je suis intermittente du spectacle, et je n'en fais pas un drame, en tout cas je ne reproche pas au public de ne pas le savoir.

Olivier 19/05/2008 23:41

Bonjour, je suis cassier tous les week end depuis deux ans et ce blog me fait mourir de rire... Avec mes collègues nous pensions faire la meme chose jusqu'à ce que nous découvrions cette merveille. On s'y retrouve tellement.

Dans la catégorie les enfants sont des anges moi j'ai fait l'expérience "les parents ne font pas attention à ceux a qui ils parlent et déroute leur mômes" :

Un petit garçon arrive a la caisse et sa maman lui dis sans me regarder :
"Donne ça a la dame"
Le petit garçon me regarde et dis :
"Quelle dame?"
Sa mère toujours sans me regarder lui repond :
"Ben a la dame"
Le petit garçon se raidit, me regarde et repond :
"Quelle dame?..."
La mère se retourne vers moi en le disputant :
"Ben la dame là..."
Grand sourire de ma part à la dame qui l'espace d'un instant aurait voulut se cacher sous ma caisse...
Je fais 1m75, 80 kg, j'ai le crane presque rasé et évidement je suis un homme.
Le métier de caissier serait il l'un des seul métier exclusivement féminin? Pour beaucoup de client c'est le cas a priori...

Félicitation pour ce blog et merci a tous et a toutes les témoignages ^^

Miss pas touche 20/05/2008 04:03


bonjour,
je crois qu'on a tous eu envie de raconter nos histoires de caisse à un moment ou à un autre ;o)
j'imagine trop bien la réaction de la cliente quand elle s'est rendue compte que la caissière était un caissier... mais effectivement, c'est un métier représenté par la femme dans l'imaginaire
collectif