Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les hypers de demain : le Mag-drive ?

31 Mars 2008, 23:46pm

Publié par Miss pas touche

Il y a quelques temps j'avais écrit un article sur l'évolution du métier de caissière (ici), une sorte de petite rétrospective. Je me suis rendue compte que j'étais loin de la vérité et que l'avenir qui se prépare est à mille lieues de tout ce que j'ai pu imaginer...
On a tous entendu parler de la livraison à domicile, de la possibilité de faire ses achats sur le net et d'aller chercher ses provisions au magasin, un employé venant apporter directement les courses dans le coffre de la voiture. Mais il y a encore mieux !

J'ai reçu un mail il y a une quinzaine de jours : un grand groupe m'invitait à découvrir un hypermarché-test. Je m'y suis rendue la semaine dernière et ce que j'y ai découvert m'a quelque peu laissée béate, pas forcément d'admiration, mais en tout cas de surprise ! Il faut dire que ce genre d'expérience est assez inattendu et je n'aurais jamais cru ce genre d'innovation possible et encore moins réalisable !
Je vous invite à faire la visite avec moi (il n'y aura pas de photos malheureusement, elles y sont interdites).

Le magasin est au bord d'une voie express. Une première chose frappe : le bâtiment est immense ! J'ai l'impression de parcourir plusieurs centaines de mètres avant de voir le bout de l'édifice.
Deuxième surprise : le parking. Mais peut-on appeler cela un parking ? En réalité, j'avais plutôt l'impression de me retrouver sur l'embarcadère de ferry où toutes les voitures sont alignées les unes derrières les autres et attendent le feu vert pour rentrer leur véhicule à bord du bateau. Très étrange comme impression.
Alors que je m'apprête à descendre de ma voiture, la personne qui m'avait invité à découvrir ce nouveau lieu de consommation vient à ma rencontre. Il a un sourire jusqu'aux oreilles. Il est fier de son chef d'oeuvre !
- Bonjour, je vais être votre guide pour aujourd'hui. Non non, ne quittez pas votre voiture. Vous allez voir! C'est assez innovant.
- Bonjour, ha ? En tout cas, ça fait une drôle d'impression votre parking et la démesure du magasin me laisse sans voix...
- Ha ha ! Et attendez, vous n'êtes pas au bout de vos surprises ! Je peux monter dans votre voiture ?
- Euh, oui si vous voulez.

Nous discutons quelques instants.
Tiens, la longue file de voitures déjà sur place se met à bouger. Une grille (elle est immense!!!) se lève et laisse apparaître... d'incroyables rayonnages ! Mon hôte m'invite à suivre la file des voitures. Je m'exécute, interloquée.
Nous nous engouffrons dans le batiment. À ma grande surprise, le bruit des moteurs est plutôt ténu et l'on peut entendre une voix émanant des hauts parleurs du magasin nous souhaiter la bienvenue.
Quelques règles affichées à l'entrée :
        - vitesse maximum : 30 km / heure
        - interdiction de doubler dans les rayons
            (il faut se servir des aires de dépassement)
        - interdiction de sortir de la voiture
        - ne pas prendre d'auto-stoppeurs
Il y a également un plan mis à disposition des clients juste à côté.

À l'accueil, une hôtesse nous sourit et se tourne pour renseigner un client qui lui parle de la fenêtre de sa voiture.

Mon hôte me fait avancer dans les divers rayons. Il m'explique comment tout ce système a pu être mis au point, les moyens qui ont été développés pour créer ce magasin de toutes pièces mais aussi ce qui a dû être inventé pour que les gens qui restent dans leur voiture soient attirés par des produits qui défilent à grande vitesse sous leurs yeux. Et c'est vrai que les paquets ont l'air plus gros, plus flashy.
Étonnant !
Je roule à 20 km / h à peine. Et déjà un client-automobilste cherche à me doubler. Heureusement, il y a une zone dépassement à quelques mètres. Dans un beau bras d'honneur, il me double et pile 30 mètres plus loin pour attraper un paquet de farine. Il repart aussi sec.
Me voilà rassurée, les clients sont toujours aussi patients...

Je commence à piger le système ! En fait, on fait ses courses comme d'habitude, mais au lieu de pousser son caddie, il suffit d'ouvrir sa fenêtre et de prendre l'article que l'on souhaite acheter. Il suffit de le poser sur le siège et de continuer son tour.
Surprenant !

Je me prête au jeu et sors ma liste de courses (il faut être prévoyant...)

Bon, il faut bien se dire que le magasin a été pensé de manière à avoir envie de faire le tour de tous les rayons, comme dans un magasin traditionnel... Et les produits alimentaires, si j'en crois le plan que j'ai pris à l'entrée, se trouve à 1 km de l'accueil ! Ah oui, quand même !
Pour cette première, mon hôte me propose d'aller voir le rayon hi-fi. Les vendeurs qui renseignent les clients sont sur des scooters. Cela leur permet de circuler rapidement entre les véhicules.
Nous continuons la visite, le rayon jardinage est bien garni. En même temps, nous arrivons au printemps et la plupart des personnes qui ont un petit coin de terre ou un balcon ont envie d'y mettre des fleurs. Tout est mis à disposition ici pour satisfaire toutes les demandes : du bulbe de tulipe à la tonçonneuse, du pot en terre cuite à la tondeuse à gazon, tout est étalé sous nos yeux. (Oui, vous pensez peut-être comme moi qu'il est assez incongru de venir faire ses courses pour le jardin en voiture... certes...)
Nous passons rapidement devant le rayons textile, bricolage, parfumerie... et nous arrivons devant le rayon liquide. Les packs d'eau et de jus de fruits s'alignent à perte de vue ! Et tout est à portée de la main. C'est assez fascinant.
Je suis pressée de voir le rayon fruits et légumes. Je me demande comment a pu être pensé ce coin du magasin. Quand on arrive à côté, je ne peux m'empêcher d'être un peu déçue. Les cageots de bananes, de mangues et d'ananas sont rangés en ligne. Aucune fantaisie ici. Dommage... Mais c'est plus pratique comme ça, au moins, quand vous tendez le bras par la fenêtre, vous ne risquez pas de faire s'effondrer une pyramide de pommes. Il faut que tout puisse aller vite.
Et pour faire peser ? Vous avez un vendeur en tricycle avec sa balance sur le porte bagage, il fait le tour des véhicules pour proposer ses services... Je fais peser mon lot de tomates. À peine l'employé m'a-t-il tendu mon sachet étiqueté qu'il a déjà filé vers une voiture garée à une dizaine de mètres.
Il me reste à prendre de la viande et j'aurais terminé mes courses.
Mon guide jubile ! Il est extrêmement satisfait de la création de ce magasin. Il me dit que le chiffre d'affaire est exceptionnel ! Si dans les grandes surfaces traditionnelles, faire 8000 caddies (comprenez, 8000 clients qui passent en caisse), c'est très honorable, dans ce magasin du futur, on dénombre plus de 15000 véhicules par jour (c'est encore plus le week-end) ! Et les gens se prennent vraiment au jeu, et leur voiture étant plus grande qu'un chariot, ils ont tendance à dépenser plus...

Nous arrivons en caisse. Le flux de voiture est, c'est vrai, très impressionnant. Il y a 30 caisses. Toutes ne sont pas ouvertes, mon guide me dit que c'est normal car nous sommes en début de journée. Par contre, le samedi, tout est grand ouvert et les clients n'attendent jamais longtemps.
Je suis curieuse de savoir comment cela se passe en caisse. Je me demande comment les caissières peuvent scanner tous les articles qu'il y a dans un véhicule. Et s'il y a des resquilleurs ? Peut-on cacher des produits facilement ?
Je découvre qu'il n'y a pas de tapis de caisse. Les clients ne sortent pas du véhicule, la caissière passe juste une sorte de super douchette par la fenêtre de la voiture. Un rayon rouge scanne l'ensemble du véhicule en quelques secondes et le montant total s'affiche déjà sur la caisse.
Le client n'a plus qu'à régler.
Et hop, client suivant !
Je demande à mon hôte :
- Et il n'y a pas d'erreurs avec votre système ?
- Pensez-vous ! Ces nouveaux systèmes de scannage sont ultra performants. Il n'y a aucune chance pour qu'un article soit oublié ou passé en double. C'est l'avenir !!!

C'est mon tour de passer. L'hôtesse avance sa douchette, la passe par la fenêtre de la voiture et le temps de me demander si j'ai la carte de fidélité et mon moyen de paiement que déjà le total des courses apparaît sur l'écran installé à côté de la vitre conducteur. Le détail des courses est également visible.
Je règle mes achats et nous quittons le magasin.

L'expérience aura été troublante. À 1000 lieues de tout ce que j'aurais pu imaginer.
Je demande tout de même à mon interlocuteur :
- Vous avez bien des agents de sécurité ? Comment font-ils pour se déplacer ?
- Ha oui, bien sûr qu'il y a des vigiles, ce sont d'ailleurs les seuls à pouvoir circuler à moto dans le magasin. Ainsi, ils peuvent se rendre sur n'importe quel lieu de la surface de vente en quelques instants.
- Et c'est adapté à tous types de véhicules le magasin ?
- Oui, enfin, presque tous... Hormis l'interdiction de venir avec un deux roues, le seul souci qui reste encore c'est que les rayons ont été pensé pour être à une hauteur précise pour que lorsque vous faites vos courses, vous n'ayez pas d'efforts à fournir pour attraper vos articles. Cependant, les clients ayant des véhicules comme les 4x4 ne sont pas admis à rentrer à cause de la hauteur de l'habitacle. Nous avons également quelques soucis pour les possesseurs de petits véhicules comme les Mini, eux sont trop bas... Mais, ces véhicules représentent un tout petit pourcentage de nos clients potentiels. Donc on ne s'en inquiète pas trop. Et puis, nous développons un moyen de transports en commun. Dernier point, on reste vigilant sur les voitures qui entrent. Certains ont installé des pares-buffles à la place de leur pare-choc, mais rien de bien méchant...

Mon guide me quitte. Il semble y croire à son concept. Et moi ? Heu... un peu moins, mais je suis peut-être trop traditionnelle.
Alors que j'allais quitter cette grande surface, je me rends compte que je suis presque à sec, j'ai besoin de faire le plein de carburant... Et je ne suis pas la seule ! Et devinez quoi : c'est le seul endroit où il faut descendre du véhicule pour remplir le réservoir...

Vous en aviez rêvé (ou peut-être pas) de pouvoir faire vos courses sans quitter votre voiture ? Caissière & Corp © l'a réalisé pour vous !

EDIT : toute la vérité sur cette "sombre histoire" dans l'article "annonce officielle"

Commenter cet article

tabbymonk 30/05/2008 21:05

ca donne vraiment l'impression d'etre dans des milliers d'années. A mon avis, c'est comme ca que ca se passera

Pepene 09/05/2008 08:47

bha, ayant eu la grande chance et l'extrême honneur de faire parti d'un "panel test" pour une étude sur les mode de consommation de demain (que c'est beau...),je peux vous dire que la réalité s'approche dangereusement de ce poisson d'avril pané. Certes les voitures seront absente du supermarché de demain (et encore on ne sait pas tout), mais chaque client muni de sa liseuse de code barre, se verra assigner la mission de scanner les articles au fur et à mesure de son "voyage" (c'est comme ça que le bonhomme responsable du test nous parlait... et encore j'oublie tous les anglicismes...) dans le supermarché du futur. et la me dirait vous, quelle sera la place de la caissière??? je me le demande toujours. mais bon le responsable du test nous a certifié que l'on pouvait gagné jusqu'à 22.3% de temps en plus... wouhaou...
Et au niveau des relations humaines, on gagnera combien pourcentage?

AUDREY 19/04/2008 16:47

Beau poisson d'Avril mais franchement ca loin de l'absurde avec tous les nouveaux systèmes qu'on connait
il y a deja les caisses express, les scann express bientot (merci les USA) les clients paieront avec leur telephone portable ou leurs empreintes digitales alors pourquoi pas? (mais j'espère pas ) :-)

Irène 09/04/2008 20:27

Je trouve ça un peu futuriste.
J'ai l'impression d'être sur une autre planète ou bien de lire un roman.

Où allons -nous???

Miss pas touche 09/04/2008 20:52


euh, as-tu vu la date pour cet article ? :-)
(j'édite le post ce sera plus sûr hu hu)


Anton 02/04/2008 23:17

J'ai lu un article dernièrement comme quoi une entreprise de pompes funèbres fait la même chose.
Le principe : Le mec mourrant vient chez eux et agonise dans le cercueil installé sur mesure. Puis, une fois son dernier râle fait, le cercueil est directement posé dans la tombe adéquate, un requiem est joué (enregistrement au choix du défunt) et un affichage à cristaux liquides permet de changer les fleurs et les décorations, tout cela informatiquement.
Pratique pour les familles !