Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je ris de me croire si drôle en ce miroir" (blague 1)

18 Juin 2007, 22:30pm

Publié par Miss pas touche

 

ha_haRabelais avait fait dire à son personnage Gargantua que « le rire est le propre de l'homme ». Cette maxime est souvent mise à contribution dans les conversations, et ce, même entre intellectuels (rire pincé « hu hu »). Cependant, entre rire, avoir le sens de l'humour et être drôle, il y a un fossé de plusieurs mètres. Malheureusement, certains l'ont mal mesuré et tentent régulièrement de faire rire les gens avec des blagues qui sont loin d'être drôles. Bien souvent, ces derniers esquisseront un sourire qui s'avère être plutôt un sourire de compassion ou de moquerie.
Et oui ! Etre drôle n'est pas à la portée de monsieur tout le monde...
Le passage en caisse est souvent un moment qui n'est pas très agréable pour le client. Il doit certainement chercher à dédramatiser le fait que son compte en banque se vide au fur et à mesure que son chariot se remplisse... Et l'humour est un bon défouloir (il y a aussi la colère ou l'arrogance c'est vrai)

Petit florilège de blagues choisies, humour spécial caisse

L'après-midi est calme et il est vrai que peu de caissières sont occupées. On attend patiemment qu'un client arrive.
Et quand arrivent quelques clients, certains se croient plus malins que d'autres, cela offre des petites phrases maintes fois répétées.

Ainsi, dans l'heure, j'aurais comptabilisé :
5 fois : « Vous êtes ouverte ? » (cf article : top 3 des questions posées en caisse)
8 fois : « Vous avez l'air de vous ennuyez ! »
7 fois : « Je vais vous faire travailler ! »
3 fois : « Vous m'attendiez ? »

Ce a quoi, j'aurais bien évidemment répondu :
5 fois : « Moi non, ma caisse oui. »
8 fois : « Du tout, j'adore rester à ne rien faire. C'est tout un art de vivre. »
7 fois : « Ce n'est pas nécessaire, j'aime bien attendre. »
3 fois : « Bien sûr, je suis venue exprès pour ne passer que vos courses. »

Ou de temps à autre, j'aime aussi dire aux gens : « Non, non. C'est fermé. Je ne suis payée que pour faire de la figuration. »

Ce qui me surprend toujours, c'est que généralement, les gens se trouvent drôles avec leurs petites blagues 1000 fois entendues.
Ça me fait penser à une réflexion que j'ai lu dans un roman de science-fiction (j'ai oublié le titre depuis longtemps par contre) où des voyageurs intersidéraux découvraient le sol d'une planète et un grand lac noir où systématiquement, les personnes, croyant faire un bon mot d'esprit, s'exclamaient : « Oh ! Regardez, on dirait un café crème. » L'équipage, blasé, ne détournait même plus le regard, au grand dam du voyageur.
Certes, la grande surface n'est pas un vaisseau et la caissière n'est pas un lac, mais la réflexion du client / voyageur a le même but : vouloir étonner / amuser son auditoire, qui a déjà entendu la même tirade des centaines de fois...

Quand on se place du côté caisse, on repère tout de suite les nouvelles et les anciennes caissières.
Quand on débarque dans le monde merveilleux de la caisse, les yeux plein d'étoiles, on s'étonne de tout (ou presque) et les gens qui sortent ce genre de blagues, ça fait rire... ça amuse.
Le temps passe, les semaines filent et les mêmes blagues reviennent encore. On devient doucement condescendantes et l'on sourit encore, aimablement.
Puis, un jour, le dernier cap est franchi et l'on est loin de l'amusement des premiers jours, on est juste devenues indifférentes.

Allez messieurs (car ce sont surtout les hommes qui essaient de faire rire les caissières), je suis persuadée que vous avez de quoi nous sortir des petites blagues que nous n'avons pas encore entendues, ce sont celles-là que j'attends toujours avec délice.

z_Cerf


 

Prochaine anecdote : Suite des blagues à 2 francs 6 sous

 

Commenter cet article

Léa 10/07/2008 19:10

Pour le coup de "si un article ne passe pas, il est gratuit", certaines enseignes le font vraiment ! Il me semble que Casino a voulu attirer des fidèles comme ça pour sa "scannette", ou quelque chose du genre...

Et s'il m'arrive de dire "vous m'attendiez" avec un pauvre petit sourire quand j'arrive à une caisse sans personne, c'est plus pour m'excuser gentiment de déranger la caissière, parce qu'à sa place je profiterais de n'importe quel moment de pause pour buller ! Alors je montre comme ça que je vois bien que je la fais chier, que je m'en excuse mais que bon c'est bien pratique de ne pas attendre des plombes ! Bon, la prochaine fois, promis, j'essaie d'être originale !

tabbymonk 28/05/2008 23:23

les blagues bien lourdes mais bon, ils sont fiers de ça :-)

christelle 17/04/2008 18:34

Alors la question que j'avais tout le temps (j'avoue elle m'a fait rire la 1ère fois) car quand un client payait en carte bleue, on devait lui demander s'il voulait son ticket de caisse ou non (bien entendu, on ne nous expliquait pas pourquoi il fallait poser cette question débile)
et la réponse type "non, c'est pas remboursé par la sécurité sociale"

Zorgh 30/01/2008 10:38

Moi je suis client et blagueur... Un jour, je tombe sur une caissiere visiblement gènée par une douleur au poignet (douleur facilement diagnostiquable étant donné qu'elle portait une atelle). Une phrase lancée entre deux bips, la fait revenir de son voyage spatio-temporel: "Ca irait plus vite si vous aviez vos deux mains!" C'est en apercevant un sourire sur mon visage qu'ele a su que je plaisantait et nous avons pu embrayer sur les maladies professionnelles (dans son cas les tendinites). J'ai d'ailleurs appris avec horreur que son employeur lui faisait changer de sens de caisse, afin d'alterner l'utilisation main droite/main gauche. Sans doute pour achever sa deuxieme main et la mettre definitivement en invalidité...

Albéric 16/01/2008 00:34

Ma préférée, celle à laquelle j'avais le droit jsuqu'à 50 fois par jour... un article ne passe pas et le client "ah oui celui là il est gratuit !" ah ah ah je suis mort de rie, on me l'a jamais faite celle là.
Parcontre une qu ej'ai bien aimé même si elle est dans le même genre, c'est le client qui arrive en caisse et qui me demande d'un air très sérieux "c'est bien la caisse motié prix ici ?" j'ai été tellement surpris (ee en plus j'étais fatigué) que j'ai répondu (comme un con, n'ayons pas peur des mots !) "eu, non c'est une caisse normale" Quand le client est aprti je me suis dit "qu'est ce que je suis con" et le client a du se dire la même chose !